Spread the love

talon-buhariAlors que beaucoup d’observateurs craignaient qu’il fasse les frais de son « retard » à se rendre chez le géant voisin de l’Est dans le cadre d’une coopération bilatérale, la visite de Patrice Talon, hier mardi 02 août 2016, au Nigéria dissipe les inquiétudes et rassure plus d’un. Tout s’est passé comme si le chef de l’Etat béninois était très attendu par son homologue MuhammaduBuhari, qui l’a d’ailleurs fait citoyen d’Abuja.

Le Pouvoir d’Abuja avait vraiment mis les petits plats dans les grands pour recevoir le président béninois. Avant l’arrivée de Patrice Talon, l’aéroport de la capitale nigériane était orné pour la circonstance. Tapis rouge, une foule de personnes auxquelles on avait distribué des banderoles portant des messages bienveillants. D’autres étaient munies de drapeau béninois pour  souhaiter la bienvenue à la délégation dont la taille était mesurée : une dizaine d’accompagnateurs au nombre desquels, le ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci. De l’aéroport jusqu’au Palais présidentiel, le cortège de Patrice Talon a reçu un accueil émouvant et impressionnant. Le drapeau béninois qui flottait n’était pas étranger aux habitants de cette ville où vivent des centaines de compatriotes de l’hôte. Patrice Talon qui s’était, entre-temps, rendu au Nigéria dans le cadre d’une coopération multilatérale sur les questions de sécurité internationale et le terrorisme était dans la peau d’un chef d’Etat venu pour sécuriser et solidifier les relations avec le géant pétrolier. Cette visite de Patrice Talon a deux sens. Primo, elle constitue un soutien pour l’Etat nigérian qui traverse depuis quelques temps une crise majeure qui affecte son économie avec la dépréciation de sa monnaie le Naïra. Pour Patrice Talon, le Bénin ne saurait rester indifférent à cette situation. Il a donné des conseils à MuhammaduBuhari afin que l’économie nigériane ne se repose pas uniquement sur les recettes pétrolières. Pour éviter qu’à chaque crise mondiale, l’économie  nigériane soit frappée de plein fouet, le chef de l’Etat béninois a suggéré à son voisin de diversifier un peu plus les sources de revenu du pays en développant par exemple les filières comme l’agriculture, le tourisme et autres services. Patrice Talon a également abordé les préoccupations liées aux relations bilatérales en mettant un accent sur les échanges commerciaux et l’énergie vue sous l’aspect du gaz et de l’électricité.(Lire le point fait par le chef de l’Etat béninois). Le président nigérian, qui n’avait pas eu un agenda facile à recevoir depuis quelques semaines son homologue béninois, a écouté ce dernier avec un sourire bienveillant et une attention particulière. Dans son discours de réponse, il s’est montré disponible et ouvert à donner un nouvel élan aux relations entre ces deux pays dont les populations se côtoient comme si elles étaient sur un même territoire. Sur la question de l’énergie, le président MuhammaduBuhari a rassuré son hôte qu’il est favorable à l’aider, mais à condition que le Bénin honore régulièrement ses engagements financiers. Patrice Talon a également eu droit à une bonne réponse des autorités nigérianes en ce qui concerne la reprise normale des échanges commerciaux qui étaient en souffrance suite à la décision du géant de l’Est de mettre un embargo sur certains produits en provenance du Bénin sur son territoire. Les discussions sont toujours en cours et les autorités des deux pays, surtout douanières, se rencontreront pour concrétiser les vœux des dirigeants. En reconnaissance de cette marque de confiance et de considération à son endroit, le président nigérian a offert une distinction à son hôte. Il lui a offert la médaille de citoyen de la ville d’Abuja. Cette tournée de prise de contact du chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, avec les pays du voisinage va s’étendre progressivement  au Ghana, au Burkina Faso, au Mali et autres.

F.N