Spread the love

bechirDans une opinion rendue publique, l’entraîneur de football, Béchir Mahamat (photo), invite les acteurs du football à voter utile lors du prochain congrès électif de la Fbf. Lisez plutôt…

« Le football béninois est à la croisée des chemins. Toutes les attentions sont fixées sur l’élection prochaine à la Fbf. Un choix primordial et objectif devrait en exclure, définitivement, le seul responsable sportif au monde, qui par son comportement et ses discours, mène une lutte sans merci contre les centres de formation de son pays qu’il traite de repères de voyous, de nids de délinquants. Le récent tournoi international des centres de formation, organisé par Mounirou Daouda, lui a apporté un cinglant démenti, à travers les trois premières places occupées par des centres de formation au Bénin. Et ce, aux dépens des places fortes du football africain telles que la Côte-d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria, le Mali qui, pourtant, avaient  présenté chacune, deux équipes. Voter pour lui serait une preuve que ceux qui le feront, préfèrent leurs propres intérêts à ceux de la promotion des jeunes footballeurs béninois. Espérons que la raison nationale va l’emporter sur des calculs qui, si l’on n’y prenait garde, pourraient mener le pays à une crise et à un recul de notre football comme jamais nous n’en avions eu, auparavant. Que Dieu nous assiste et nous couvre de sa grâce pour que nous puissions sortir de l’enfer dans lequel notre homme se complaît à enfoncer notre football et toutes ses potentialités depuis un moment qui commence à trop durer. Loin d’être un combat contre un homme, ce message dénonce une forme de gestion obscurantiste et rétrograde dont les preuves sont visibles, à chaque minute que Dieu nous donne. Quel est l’avenir d’un pays où la promotion de la jeunesse est combattue à chaque instant ? La réponse à cette question devra être le leitmotiv des prochains électeurs à la Fbf ».

 Béchir Mahamat