Spread the love
FILM
La jaquette du film documentaire

Le marché cinématographique de Bohicon s’est enrichi d’une nouvelle production. «Adjèténon, l’héroïne analphabète», le 1er film documentaire du cinéaste Wilfried Zodéougan, a été officiellement mis sur le marché, le dimanche 31mai dernier, pour rendre un vibrant hommage à nos mères. La cérémonie du lancement de ce chef d’œuvre, minutieusement réalisé, a eu pour cadre la place publique de Zakpo Ahouamè située dans l’arrondissement II de Bohicon.

Le public bigarré, composé d’un parterre de personnalités et d’un nombre impressionnant de femmes mères au foyer, ne s’est pas plaint en participant activement à cette cérémonie de lancement. A travers une prestation artistique faite de divers tableaux culturels, les invités de Wilfried Zodéougan ont une fois encore découvert le riche patrimoine culturel dont regorge le plateau d’Abomey. En présentant l’œuvre artistique au public, Wilfried Zodéougan, le réalisateur, a d’abord expliqué la raison fondamentale qui justifie le choix porté sur l’actrice principale de la réalisation. Séduit par le parcours atypique de dame Sodonon Alladatin, native d’Ahouamè, Wilfried Zodéougan a décidé de l’honorer et à travers elle, toutes les femmes et sensibiliser nos sœurs qui attendent que la manne descente du ciel de se battre car, a-t-il dit, le film documentaire «Adjèténon, l’héroïne analphabète» est le témoignage vivant de ce que le pouvoir s’arrache. L’œuvre disponible en Cd-vidéo et mis en vente exclusivement qu’à Bohicon retrace la vie professionnelle de Sodonon Alladatin la centenaire. Agée de 136ans, elle continue de se battre pour la promotion de la gente féminine. Responsable du Comité des femmes sous la révolution et présidente des femmes du marché central, responsable du groupement féminin « Aïdoté » s’occupant de l’assainissement de la ville, elle est toujours active dans la vie sociale alors qu’elle n’a jamais été à l’école. Au regard de cette riche expérience, le réalisateur estime qu’il faut la mettre à l’écran. Avec ses moyens de bord, il a pu réaliser son rêve en s’appuyant sur le soutien matériel de ses amis.

Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)