Spread the love
Lancement officiel Benin Taxis
Bénin-taxi démarre ses activités à Natitingou

Le gouvernement de la rupture a procédé, lundi 9 juillet 2018 à Natitingou, au lancement des activités du projet Bénin-taxi dans l’Atacora et la Donga. La flotte automobile Bénin-taxis mise en service vise à améliorer la mobilité urbaine et plus spécialement à offrir aux populations des grandes villes ainsi qu’aux visiteurs du pays, un mode de transport urbain moderne et sécurisé.

Le projet Bénin-taxi a atteint les grandes villes des départements de l’Atacora et de la Donga. Après donc Parakou le week-end dernier, les populations de l’Atacora et de la Donga ont eu droit à Natitingou, au démarrage des activités de ce projet phare du gouvernement Talon. Mais avant, le Directeur général du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (Ceped) a d’abord fait l’historique de ce projet. Selon Hassan Séibou, Bénin-taxi est une idée du chef de l’Etat, Patrice Talon en vue d’améliorer la mobilité urbaine et plus spécialement, d’offrir aux populations de nos grandes villes et aux visiteurs de notre pays, un mode de transport urbain sécurisé, confortable et moins polluant. A l’entendre, c’est après une année d’activité à Cotonou et environs que le projet Bénin-taxi a impulsé un changement dans les habitudes locales de consommation en matière de transport urbain et a rehaussé le niveau de l’offre en vue de contribuer à accroître l’attractivité touristique. Il a confirmé que plusieurs centaines d’emplois directs et indirects sont déjà créés par ce projet.  Il a rendu un hommage au ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, pour sa dextérité, sa témérité et sa disponibilité permanente dans la conduite de ce projet. Le directeur général de Ceped a  aussi fait savoir qu’au total, 300 véhicules neufs équipés de wifi à bord et d’un accompagnement technologique approprié aux tarifs sont mis à disposition des artisans par vagues. Aussi, a-t-il affirmé, que le processus de recrutement des artisans a été conduit par une équipe nationale interministérielle en trois phases que sont la sélection sur dossiers, l’examen sur code de la route et de conduite en milieu réel et la phase d’entretien aux présélectionnés. A l’écouter, les tests pratiques de recrutement ont été faits dans tous les chefs-lieux des départements de l’époque et donc à Natitingou pour les candidats de l’Atacora et de la Donga où neuf sur dix candidats sont retenus au niveau du centre de Natitingou. Le centre, selon lui, a obtenu le plus grand record d’admissibilité. Conscient qu’un certain nombre d’interrogations se posent sur la création de la base de Bénin-taxi de Natitingou-Tanguiéta et autres villes des départements de l’Atacora et de la Donga, Hassan Séibou a rassuré les uns et les autres que le plan envisagé par le gouvernement est d’abord de soutenir les pôles touristiques et économiques. Il a ajouté que pour des raisons économiques, il est prévu au besoin une couverture simultanée des autres villes en commençant par celle de Djougou. Pour le démarrage de cette première phase dans cette partie septentrionale du pays, il est prévu le déploiement d’une dizaine de véhicules Bénin-taxi entre Natitingou et Tanguiéta et cinq autres à Djougou. Hassan Séibou a également affirmé que ce déploiement doit être progressif en tenant compte de la demande. Pour l’heure, cinq taxis sont prévus dans la ville de Natitingou et deux dans celle de Djougou. Le maire de la commune de Natitingou, N’Da Antoine N’da, le Préfet du département de l’Atacora, Déré Chabi Nah et son homologue de la Donga ainsi que l’He Gounou Abdoulaye  ont chacun, exprimé leur joie pour la mise en service de la flotte automobile Bénin-taxi dans leur localité. Ils ont tous reconnu que le projet Bénin-taxi s’inscrit dans la droite ligne du combat pour la modernisation de nos villes et l’amélioration des conditions de transport des populations. Aussi ont-ils exhorté les populations de Djougou, de Natitingou, de Tanguiéta et de tous les départements de l’Atacora et de la Donga à encourager ce projet en empruntant ces taxis pour des raisons de courses personnelles et de services.

 Hervé M. Yotto

(Br Atacora-Donga)