Spread the love

Assemblée-nationale-béninoise-PHOTO-1-750x430Les membres de la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale ont échangé ce lundi 5 novembre 2018 avec plusieurs centrales et confédérations syndicales. Il s’agit de la Cosi-Benin, de la Cgtb, de l’Unstb, de la Csub, de la Cspib, et de la Csa-Bénin. L’objectif de cette séance de travail vise présenter le projet de budget général de l’État 2019 aux syndicalistes fin de recueillir leur recommandation.

Les responsables des centrales et confédérations syndicales estiment que plusieurs préoccupations sociales n’ont pas été prises en compte dans le cadre de l’élaboration de ce projet de budget. Il s’agit notamment de l’article 6 de la charte nationale de dialogue social qui n’est pas respectées de même que les mesures d’augmentation des pensions des retraités de l’administration publique (15%) et des enseignements primaire et secondaire (25%) alors qu’il s’ agit des anciens décrets relatifs à la revalorisation du point indiciaire. L’application effective des arrêtés portant statuts particuliers des enseignants de la maternelle, du primaire et du Secondaire, la massification des recrutements nécessaires dans l’ensemble des secteurs sensibles, la satisfaction des revendications des agents de santé, objet des mouvements de grèves en début d’année 2018, la hiérarchisation des salaires et une nouvelle augmentation du SMIG, la revalorisation du point indiciaire et le règlement des problèmes catégoriels de tous les agents de L’État et des secteurs privé et parapublic, la résolution de la situation administrative des animateurs et animatrices qui travaillent sans salaire depuis plus de dix ans, la résolution de l’équation CNSS-FNRB ou les mesures transitoires pour que les retraités commencent par jouir même partiellement de leurs droits, l’achèvement du processus de reversement entamé depuis 2007 et l’augmentation des budgets des Centres des Œuvres Universitaires pour une rentrée académique optimale sont entre revendications pour lesquelles le gouvernement a pris des engagements selon les syndicalistes.

Marcus Koudjènoumè