Spread the love

universite-A.-K.La plénière de ce jour focalise toutes les attentions. Et  pour cause. Les deux accords de ratification d’un montant d’environ 87 milliards, relatifs au financement du projet de construction de l’université Polytechnique d’Abomey et de la deuxième phase du projet de construction de l’Université d’Agriculture de Kétou, semblent ne pas recueillir l’assentiment de tous. Une frange de députés risque de soulever une question préjudicielle pour tenter de bloquer la plénière. En effet, depuis la semaine dernière, les membres de la société civile de l’Ouémé-plateau et plusieurs députés ont été reçus par le président de l’Assemblée nationale à qui ils ont expliqué leurs motivations. Quand bien même ils reconnaissent les bonnes intentions du gouvernement, dans sa politique de définir une nouvelle carte universitaire, ils s’opposent cependant, à la carte universitaire qui exclut, l’université de Kétou.  A en croire une certaine opinion, ces derniers tirent le diable par la queue, en voulant forcer la main au président de la République pour qu’il revienne sur sa décision. Les députés qui s’opposent à cette carte universitaire s’apprêtent ce jour à faire une déclaration, à la tribune et soulever une question préjudicielle sur le dossier. Des débats houleux sont prévisibles donc à l’hémicycle. Ça passe ou ça casse ? Wait and see !

M.A.