Spread the love

modeste-kEn marge de l’inauguration de magasins de stockage de noix d’anacarde au profit des producteurs de Copargo et de Toucountouna, vendredi 19 juillet 2018, le ministre Modeste Kérékou, a offert des tricycles à deux organisations de producteurs. C’était en présence du coordonnateur pays de la Fondation des Etats-Unis pour le développement en Afrique, Eric Newman.

Des magasins et des tricycles pour le regroupement des noix d’anacarde. C’est le don du gouvernement béninois avec l’appui de la Fondation des Etats-Unis pour le développement en Afrique aux producteurs d’anacarde de Copargo et de Tounountouna. Il s’agit de deux magasins de stockage de noix d’anacarde d’une capacité d’accueil de 100 tonnes avec un bloc de toilette à double cabines et une citerne hors sol dans les deux communes. A Copargo, les producteurs ont bénéficié de 477 sacs de jutes, de 03 bascules pour la pesée des noix brutes d’acajou et de deux motos tricycles pour le regroupement de noix vers ce nouveau magasin. Par contre à Tampobré dans la Commune de Toucountouna, en plus du magasin, les producteurs ont reçu 7 motos tricycles. A la cérémonie de remise des infrastructures et matériels, Ignace Ouorou, maire de Copargo a, au nom des communes bénéficiaires, salué l’initiative du gouvernement. Après avoir souligné l’importance de l’anacarde après le coton au Bénin, l’autorité communale a fait savoir qu’au recensement du Pada de l’année 2015, Copargo comptait 4.867 producteurs qui mettent en valeur une superficie totale de 10.826,09 hectares d’anacardiers. La représentante de l’interprofession de la filière anacarde du Bénin, Georgette Taraf, a, pour sa part, soutenu que la mise en place de ces centres commerciaux permettra non seulement d’interconnecter facilement les différents acteurs qui composent l’interprofession, mais et surtout, de pallier les conséquences drastiques dues au faible niveau d’organisation. Quant au coordonnateur pays de la Fondation des Etats Unis pour le développement en Afrique, Eric Newman, il a félicité le gouvernement du Bénin pour son engagement dans le renouvellement de ce projet en acceptant de continuer, non seulement son cofinancement mais aussi d’avoir accepté de doubler la contribution de la partie béninoise qui s’élève aujourd’hui à 500 millions de francs Cfa. Eric Newman a fait savoir que l’objectif ultime est de ne plus voir les producteurs vendre leurs noix hors champs mais à travers leur centre commercial autogéré. A en croire Modeste Kérékou, la cérémonie d’inauguration de magasin de stockage et de remise de matériels est d’une importance capitale. Car, précise-t-il, « la filière anacarde contribue à plus de 3% du produit national brut et plus de 7% du produit intérieur brut ». Selon lui, c’est conscient de ces enjeux nationaux que le gouvernement a recherché des partenaires stratégiques comme l’Usadf pour aider les producteurs à mieux s’organiser.

 Emmanuel Akakpo

(Coll Djougou)