Spread the love
U

Ulrich Adjovi
Ulrich Adjovi, promoteur du « Concerto »

lrich Adjovi, promoteur du Concerto, est l’invité culturel de ce vendredi 08 septembre 2017. Il lève un coin de voile sur l’une des salles de spectacle de la capitale économique du Bénin.

Le Matinal : D’où est partie l’idée de création du Concerto ?
 
Ulrich Adjovi : J’ai la chance d’avoir plusieurs amis dans le monde culturel. Je me suis rendu compte qu’à chaque fois qu’il y a un évènement, on était obligé de louer des salles sans équipements, trouver la sonorisation à gauche, la lumière à droite, le groupe électrogène d’un autre côté. Les scènes annoncées pour 19h, commencent finalement  à 23heures. Conséquences, le public a perdu l’habitude d’aller aux spectacles. Je me suis alors dit pourquoi ne pas avoir une salle de spectacles respectant les normes internationales et dotée de toutes les régies. Régie énergie, régie lumière, régie sonorisation, régie sécurité, etc.
 Que découvre-t-on au Concerto?
 Quand on vient au Concerto, on découvre une vraie salle de spectacle avec des jeux de lumière selon les normes internationale. On a un équipement assez intéressant pour que l’artiste puisse apprécier sa scène.

 Quel est le type d’investissement qui a été fait au Concerto ?
 C’est un investissement assez important. C’est parce que nous croyons au Bénin, nous croyons à la culture, nous croyons à la jeunesse. Nous sommes jeunes et nous avons envie de faire de belles choses pour que les gens puissent apprécier et permettre aux artistes de pouvoir s’exprimer. Quand on aime, on n’hésite pas pour l’investissement. C’est sans embarras que nous avons créé le Concerto. On a investi. Le bijou est là et c’est ça l’essentiel.
 Avez-vous le retour sur investissement ?
 Le retour sur investissement, vu comment ça se passe au Bénin, ça sera vraiment dur. Nous comptons sur les autorités, sur les bonnes volontés pour la location de notre salle quand elles en auront besoin. Que tous ceux qui sont dans le domaine de la culture pensent à nous. C’est ce qui nous permettra d’avoir un retour sur investissement.
 Votre mot de la fin
 Je voudrais compter sur les artistes béninois pour que le Concerto devienne un véritable espace d’expression de talents. Merci au groupe de presse « Le Matinal » d’avoir pensé au Concerto.
 
Propos Recueillis par Spéro Ahoussinou
(Coll)