Spread the love

Journalistes du CouffoLes journalistes ressortissants du Couffo ne veulent plus évoluer en rangs dispersés. Ainsi, pour contribuer au développement de leur localité, ils ont  décidé de s’unir. D’où l’idée de la création de l’Union des journalistes natifs du Couffo (Ujnc). Pour le président du comité préparatoire, Samuel Dayou, l’Ujnc a pour but de consolider les liens de fraternité et de solidarité entre les journalistes natifs du Couffo. C’est un creuset de fraternité, de solidarité et de partage d’expériences, précisera-t-il. Abondant dans le même sens, Blaise Tossou, membre influent dudit comité, a laissé entendre que ce creuset apolitique appelle à l’union de tous les journalistes natifs du Couffo pour leur promotion et pour leur développement. « L’Ujnc nous permettra de former un lobby pour influencer notre secteur d’activités et contribuer au développement intégral de notre région d’origine », a ajouté le Directeur de publication du quotidien « Les 4 Vérités », Tossou. Après adoption des statuts du et règlement intérieur de l’union, un bureau de onze membres a été mis en place pour un mandat de quatre ans présidé par Adrien Atinkpato.  Le poste du président d’honneur de l’Ujnc a été attribué à Félix Sohoundé Pépérité. Un match de gala a opposé les journalistes ressortissants du Couffo à l’équipe de la jeunesse sportive de Klouékanmè et s’est soldé par un score d’un but des deux formations. La fête a pris fin par une soirée dansante dans la boîte de nuit de l’hôtel d’accueil de Yésu Lémè.

Gaétan Nato (Br Zou-Collines)