Spread the love
reines-des-grandes-ecoles
Quelques candidates autour de l’organisatrice Nadiath Assani

La phase finale de la 1ère édition du concours « Reine des grandes écoles » aura lieu le 29 juillet prochain au Fitheb. Le centre Modulux de Caludia Togbé accompagne ce nouveau concept qui entend valoriser l’intellect de la jeunesse féminine.

C’est à travers des soins capillaires (soins de cheveux), des soins de visage gratuits et bien d’autres lots, purs produits de Dame Nature, que le centre Modulux soutient la 1ère édition du concours d’influence et de talent « Reine des grandes écoles ». Tel que décrit par son organisatrice Nadiath Assani, « Reine des grandes écoles » est un concours interuniversitaire qui fait la promotion du leadership féminin et de l’intellect de la jeune femme africaine. C’est un concept sénégalais qui a vu le jour en 2011,  et qui a déjà pris dans les pays de la sous-région comme la Côte d’Ivoire et la Gambie. « Modulux accompagne « Reine des grandes écoles » parce que c’est une initiative qui soutient le leadership féminin. Il n’est plus seulement question de mettre en valeur la beauté physique de la femme,  mais aussi la beauté intérieure, l’intelligence de la femme », a expliqué la responsable du centre Modulux, Caludia Togbé. C’est d’ailleurs cet aspect novateur de la compétition qui semble avoir intéressé les candidates. « Ce qui m’a le plus motivée à participer à ce concours, c’est le talent qui y est mis en exergue et non la beauté physique. Il n’y aura pas de tenue de vérité comme d’habitude » a affirmé l’une des candidates, Idjatou Diallo, ambassadrice d’Irgib Africa. Ce concours mettra en compétition 12 candidates, chacune ambassadrice d’une université locale. La lauréate est celle qui aura fait valoir son intelligence selon la thématique choisie et qui va répondre aux  critères classiques.
 
APA