Spread the love
jose-pliya
José Pliya donnant les services qu’offre le visa touriste

Le nouveau visa spécial touriste institué par le gouvernement pour promouvoir le tourisme béninois entrera en vigueur à compter du 15 mars 2018. L’information a été portée aux acteurs du secteur touristique et de l’hôtellerie le vendredi 23 février 2018 à Cotonou. Le président du Consortium tourisme par millions Dine Bouraïma a salué l’institution de ce sésame.

15 mars 2018. C’est la date de l’entrée en vigueur du visa spécial touriste initié par le gouvernement pour permettre aux touristes de visiter le Bénin en 8 jours. L’information a été donnée aux acteurs du secteur touristique et hôtelier vendredi dernier par le Directeur général de l’Anpt José Pliya. Plantant le décor, Dine Bouraïma, promoteur de Bénin royal hôtel et président du Consortium touristes par millions (Ctm), a salué la présence des acteurs touristiques et hôteliers à cette rencontre. Il a souhaité que les rencontres puissent permettre aux professionnels du secteur touristique de mieux comprendre les réelles motivations du gouvernement en initiant ce visa. A sa suite, José Pliya, Directeur général de l’Agence nationale de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (Anpt), a remercié le gouvernement pour la mise en place de ce visa spécial. A l’en croire, le visa touriste existait déjà, mais était très couteux. Aujourd’hui, il passe à 10 000 FCfa. Selon lui, les 8 jours correspondent au temps idéal pour découvrir le Bénin. « Avec ce visa, nous espérons en moyenne 250 000 touristes par an. La prochaine étape pour dynamiser le secteur du tourisme sera la délivrance du E-visa qui sera une réalité dans les prochaines semaines », a-t-il souligné. Il a, pour finir insisté sur le travail colossal qui est fait pour réhabiliter les sites touristiques. « Les projets avancent et je puis vous dire que très bientôt nous allons toucher du doigt quelque chose de merveilleux », a-t-il conclu. Léopold Sodansou, directeur du tourisme, a quant à lui rassuré de la volonté du ministère de la culture et des sports  de doter le secteur du tourisme de textes de loi modernes adaptés au secteur qui est très dynamique. César Agbossaga, directeur de l’émigration, et de l’immigration a rappelé les différents types de visa qui existait. Il s’agit  de visa long durée qui est de 12 mois, visa de court séjour qui est de 3 mois et visa touristique qui est de 1 mois avec un coût exorbitant. Pour lui, la mise en service d’un visa touristique de 8 jours à 10.000 FCfa dénote de la volonté du chef de l’Etat de révéler le Bénin au monde entier à travers ses potentialités touristiques. « Patrice Talon veut faire du tourisme le vecteur de développement », a-t-il ajouté. Il a rassuré les acteurs touristiques de ce que ce visa sera une réalité au niveau des postes frontaliers au plus tard le 15 mars 2018. Les acteurs touristiques ont quant à eux salué la dextérité et le sens d’anticipation du gouvernement qui, chaque jour, fait un peu plus pour un secteur touristique très professionnel. Cette séance qui ne sera pas la dernière, selon les organisateurs, s’est achevée sur une note d’espoir de tous les acteurs du secteur touristique.

 Armel Nelson Avadémey