Spread the love

index 1Depuis ce mardi 03 octobre 2017, Cotonou abrite un atelier de formation sur les contrats avec les entreprises de production d’énergies renouvelables. C’est le directeur de cabinet adjoint du ministre en charge de l’Energie qui procédé à l’ouverture officielle des travaux.

Garantir le succès des opérations des investisseurs privés sur les plans techniques, financiers, organisationnels, et ce, dans le respect de l’environnement. Voilà la principale raison qui a emmené le ministère de l’Energie, de l’Eau et des Mines (MEEM), en collaboration avec l’Autorité de Régulation de l’Energie (ARE), le Centre pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique de la CEDEAO (ECREEE) et la Direction générale de la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE) à initier un atelier de formation sur les contrats avec les entreprises de production d’énergies renouvelables.
En effet, le Programme d’Actions du Gouvernement « PAG 2016-2021 » ou « Bénin Révélé » a prévu dans ses réalisations index 2la mise à disposition des Béninois de l’Energie électrique en quantité suffisante, en qualité et à coût abordable. Et dans cette perspective, l’énergie renouvelable y tient également une place non négligeable. Mais pour la réussite de l’opération, le Gouvernement de la Rupture entend mettre tous les atouts de son côté. Acteurs clés de ce processus, les responsables d’entreprises de production d’énergies renouvelables sélectionnés parmi tant d’autres ont besoin de se mettre en conformité avec les exigences des bailleurs de fonds pour être éligibles. Par conséquent, la formation qui s’est ouverte ce mardi 03 octobre 2017 entre dans ce cadre. Il va s’appesantir sur l’élaboration des conventions de concessions et de contrats d’achats-ventes et de raccordements, a expliqué Claude Gbèdonougbo Gbaguidi, président de l’ARE, qui, à l’occasion a salué le dynamisme du Ministre en charge de l’énergie qui place la formation au cœur de toute initiative et de tout projet.

Promouvoir les énergies renouvelables

Pour le Dg de la Sbee, il est question pour le Bénin de profiter de la grande radiation solaire dont il dispose. Dès lors, il a rassuré les promoteurs d’énergies renouvelables sur les opportunités offertes par le projet de 100 MW de solaire prévus par le PAG. « Ce recours aux énergies renouvelables qui répond à des enjeux environnementaux et de diversification de sources d’énergie constitue avant tout, pour notre pays, un défi industriel. Notre programme associé à un plan de formation,index 3 de capitalisation et de Recherche et Développement, vise à promouvoir et à stimuler une véritable industrie des énergies renouvelables axée principalement sur le solaire… », a renchéri Laurent TOSSOU. Pour lui, l’atelier est d’autant plus important qu’il permettra aux participants d’échanger sur les contrats-types d’Achat d’Energie Renouvelable, et surtout de s’imprégner des procédures de négociations avec les producteurs indépendants.
Tout comme le Dg/Sbee, le directeur adjoint de cabinet du MEEM, Monsieur Franck TIGRI, qui a ouvert les travaux a réaffirmé la volonté de l’Etat béninois d’avoir un mix énergétique responsable à travers le solaire et la biomasse. Et ce séminaire donne l’opportunité aux uns et aux autres d’améliorer les versions actuelles des documents contractuels. Il les a exhortés à l’assiduité afin de tirer le meilleur profit des enseignements reçus.
Il faut que la formation soit assurée par des experts mis à disposition par la coopération allemande. Et pour leur présentant Aurélien Agut, il est constaté sur le continent africain la prolifération des industries d’énergies renouvelables. Mais, il est important de respecter les normes en la matière. Il a exprimé la disponibilité des membres de son équipe à donner le meilleur d’eux-mêmes, et surtout s’attend à des échanges fructueux pour tous.
Les travaux, ouverts ce mardi 03 octobre 2017, prennent fin vendredi prochain à Cotonou.