Spread the love
Robert-GbianLa proposition de mise de mise en concession du Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga ne laisse pas indifférent le 2ème Vice-président de l’Assemblée nationale, Robert Gbian. A travers une question d’actualité, il demande au gouvernement de justifier son projet. Lire la question d’actualité au gouvernement.
 
Question d’actualité au gouvernement
Objet : Proposition de mise en concession du Cnhu
 
Le Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga (Cnhu-Hkm) est le seul hôpital de référence du pays. Malheureusement, tout le monde s’accorde à reconnaitre que ce centre, depuis quelques années, est confronté à de sérieux problèmes,  et qu’il faille agir en y introduisant des réformes pertinentes susceptibles de le sortir de sa léthargie.
C’est dans ce contexte que le Gouvernement actuel, soucieux des problèmes auxquels le Cnhu est confronté, déterminé à offrir aux populations de meilleurs soins de santé, a mis en place une commission technique chargée de proposer des réformes à mettre en œuvre dans le secteur de la santé. Cette commission aurait proposé au gouvernement la mise en concession du Cnhu.
Cette proposition de mise en concession du Cnhu suscite des questionnements et des préoccupations légitimes, tant au sein des populations qu’au sein du personnel du Cnhu.
Au regard de ce qui précède et conformément aux dispositions de l’article 110 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le Gouvernement est invité à apporter à la représentation nationale des réponses aux préoccupations suivantes :
1) Qu’est-ce qui justifie la proposition de mise en concession du Cnhu ?
2) Existe-t-il  des cas de mise en concession d’hôpitaux de même rang que le Cnhu dans la sous-région? Si oui quels ont été les impacts sociaux desdites concessions ?
3)   La proposition de mise en concession du Cnhu se fera sur combien d’années? Est-il prévu une période d’essai ?
4)   Quelles dispositions le Gouvernement entent-il prendre pour que les emplois du personnel du Cnhu ne soient pas compromis par la mise en concession?
5)   Quelles dispositions seront prises pour que cette réforme n’obère pas le coût des soins de santé et n’empêche pas aux couches les plus vulnérables d’accéder à des soins de santé de qualité?
 
Fait à Porto-Novo, le mardi 30 mai 2017
 Robert Gbian