Spread the love

Adrien-Houngbédji-696x369-1050x600Le président du comité de travail devant statuer sur les propositions des partis politiques en vue des législatives inclusives a animé un point de presse ce mardi 19 mars 2019.

Après l’ouverture de la session extraordinaire manquée de ce lundi 18 mars 2019, Adrien Houngbédji a fait le point des travaux du groupe de travail qui a retenu 3 propositions de loi pour une issue face à la situation préélectorale. Les trois propositions de loi dont il est question sont la loi dérogatoire modificative et complétive de la loi portant charte des partis, la loi dérogatoire modificative et complétive de la loi portant code électoral et la proposition de révision de l’article 80 de la Constitution. « Si le vote sur la révision de l’article 80 échoue, il sera proposé un texte de loi ordinaire, qui raccourcit les délais, afin que les dispositions de la constitution soient respectées » a déclaré Adrien Houngbédji. Pour le président de l’Assemblée Nationale, la proposition du comité paritaire sur la révision de l’article 80 nouveau en son alinéa 2 permet de solutionner le délai constitutionnel du mandat en cours. En effet, l’article 80 nouveau proposé stipule que: « Lorsque le renouvellement à bonne date de l’Assemblée nationale est compromis par des menaces à la paix sociale, l’Assemblée nationale peut proroger le mandat en cours d’un délai qui ne peut excéder 45 jours par un vote aux 5/6 des députés composant l’Assemblée nationale ». A noter que le comité de travail devant statuer sur les propositions des partis politiques en vue des législatives inclusives est composé de cinq membres. Il s’agit du Président de l’Assemblée Me Adrien Houngbédji, de deux représentants de la mouvance, Antoine Kolawolé Idji et Barthélémy Kassa, et de deux de l’opposition, Garba Yaya et Eric Houndété.

Marcus Koudjènoumè