Spread the love

paletuviersLes présidents des Ong « Lac Ahémé Vivra Belgique », Jean Thiel et « Diven Ong », Joslin Daguégué poursuivent leur lutte contre l’assemblement du Lac Ahémé. Le samedi 30 mars 2019, ils ont mis en terre 700 plants de palétuviers et sensibilisé les chefs de village et les pépiniéristes de l’arrondissement de Possotomè, sur l’urgence de les entretenir en vue de protéger le lac.

Jean Thiel et Joslin Daguégué respectivement président des Ong « Lac Ahémé Vivra Belgique » et « Diven Ong » continuent de s’investir dans la sauvegarde du Lac Ahémé. Après les séances de sensibilisation des populations de Possotomè, ils sont passés à l’action. Ils ont planté le samedi 30 mars 2019, des palétuviers rouges communément appelés des  »mangroves » au bord de ce lac en disparition. A l’ouverture de la séance, le Président de l’Ong « Ahémé vivra Belgique », Jean Thiel a précisé que cette rencontre vise à mettre en terre des palétuviers, le long du Lac. Mais avant, il a, avec l’aide de son homologue de Diven Ong, Joslin Daguégué, sensibilisé les chefs de villages et les pépiniéristes sur la nécessité d’entretenir ces mangroves en vue de restaurer ce cours d’eau.  Pour lui, cette séance en vaut la peine, car elle permet d’attirer l’attention de ces autorités locales sur leur implication dans la réussite de leur projet. « Votre contribution dans la sauvegarde des plants est très importante. Vous devrez mobiliser les populations autour de la réussite de ce projet », a-t-il confié. Remerciant les organisateurs, les représentants des pépiniéristes et des chefs de villages ont promis d’apporter leur contribution à ce projet qui ne connaîtra un plein succès que grâce aux appuis des autorités communales et nationales. « La contribution des autorités communales et nationales ne doivent pas faire défaut. Elles doivent nous aider à délimiter et réglementer  les sites de plantations de ces arbres », ont-t-ils mentionné. Il est à noter que les présidents de l’Ong « Lac Ahémé vivra Belgique » et celle de « Diven Ong » se sont mis ensemble pour élaborer un projet qui va lutter efficacement contre l’assemblement du Lac Ahémé. Dans l’exécution de ce projet, il y a une phase pilote qui consiste à planter des arbres le long de la berge lagunaire et la phase de sensibilisation des pépiniéristes, des jeunes et des femmes sur l’urgence de sauver ce cours d’eau. C’est  en exécution de la première phase de ce projet que ces deux responsables d’Ong ont planté des mangroves le long du cours d’eau en vue de donner à ce dernier, la force de se régénérer.

 Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)