Spread the love

Gaston-DossouhouiLe ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, a procédé, jeudi 21 juin 2018, à l’ouverture de l’atelier d’évaluation de son Plan annuel budgétisé au titre du 1er trimestre. Cette cérémonie s’est déroulée à l’Infosec à Cotonou en présence des gestionnaires de crédit dudit ministère.

Les performances du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche sont en baisse.De la présentation faite par Dossa Aguemon, Directeur de la prospective et de la programmation du Maep sur la performance financière, sur une dotation annuelle de 88 127 213 000 de Fcfa, 7 447 241 120 Fcfa ont été engagés,soit un taux d’engagement de 8,45%. Quant aux ordonnancements, ils sont évalués à 6 109 280 380 Fcfa, soit un taux d’ordonnancement de 6,93%. La performance financière au terme du premier trimestre est donc en dessous du taux prévisionnel (25%) attendu. La performance physique du Maep, quant à elle, est de 14,56%. Selon le Dpp Maep, cette contre-performance s’explique par le retard de mise en exécution du Ptab du Maep, le retard de mise en place des crédits et le délai relativement long dans la chaîne de passation des marchés. Il a aussi évoqué le délai relativement long dans la délivrance des attestations d’exonération des droits et taxes des biens et services à acquérir sur les ressources extérieures par certains projets et la non-remontée à temps des informations de suivi par les gestionnaires de crédit. « J’invite les gestionnaires à informer en temps réel la Dpp via le Sgm de l’évolution des situations en vue de prendre des mesures idoines », a-déclaré Dossa Aguèmon. Selon le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, la revue des performances vise à prendre connaissance des résultats et des difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre du programme du ministère. Cependant, l’autorité ministérielle a convié les gestionnaires de crédit à plus d’engagement et d’actions. Car, a-t-il dit, c’est à travers les consommations que les projets trouveront les financements nécessaires de la part des Partenaires techniques et financiers.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)