Spread the love

gouv-talonLe Conseil des Ministres du gouvernement de Patrice Talon s’est tenu hier mercredi 04 Mai 2016 au Palais de la Présidence de la République. Au cours de cette rencontre, plusieurs décisions ont été prises. Il s’agit de l’adoption de la structure type des ministères, du respect du principe de nomination sur appel à candidature pour certains postes clés dans la chaîne des dépenses publiques, de la réduction de la taille des cabinets ministériels. Certains postes vont disparaître. D’autres vont fusionner. Ce sera le cas par exemple des Directions des Ressources Humaines (DRH) et des Directions des Ressources Financières et Matérielles (DRFM) qui vont fusionner pour devenir des Directions de l’Administration et des Finances. En ce qui concerne la situation énergétique du Bénin, il a été pris des mesures diligentes pour l’approvisionnement en combustibles des groupes loués auprès de 2 fournisseurs sur la période allant jusqu’au 31 Juillet 2016 pour atténuer le délestage jusqu’à fin. Coût : 5,2 milliards de Francs CFA sont déjà mobilisés, des mesures diligentes pour éradiquer le délestage d’ici Décembre 2016. Des mesures ont également été envisagées pour atteindre une autonomie énergétique d’ici Décembre 2018. Pour ce qui concerne l’érosion côtière, le Conseil des Ministres a instruit les ministres concernés aux fins d’accélérer les études techniques en cours en vue de l’érection d’ouvrages de protection de part et d’autres de notre façade maritime. Dans le domaine de la campagne cotonnière, le Conseil des Ministres a constaté que l’État reste devoir aux producteurs 19 milliards et demi de francs CFA au titre de la campagne 2015-2016. Le gouvernement a réussi à réunir les 19 milliards et demi en question et veillera à ce qu’ils aillent effectivement aux producteurs, d’autant que la campagne cotonnière 2016-2017 démarre dans deux semaines. A noter que la restitution des différents points abordés au cours de ce conseil des ministres a été faite par le Ministre d’État, secrétaire général de la présidence de la République : Pascal Iréné Koupaki, en fin de séance à la presse béninoise.

Léonce ADJEVI