Spread the love

 On vous l’avait bien dit, on a encore besoin de mon neveu Benoit DEGLA pour continuer à nous amuser. Donc, union de prières afin qu’il puisse rapidement se rétablir, redevenir opérationnel, retrouver sa gouaille et jamais à court d’une drôlerie pour plaire à son chef, nous révéler par exemple que ce fut un « Drôme  » qui a été tiré sur son véhicule…

       En tout cas, ayons une pensée pieuse pour la famille de son jeune garde de corps, peut-être victime collatérale car, si «Drôme « il y a eu, c’est peut-être que ce serait des siens; puisqu’il est sur la short List de ceux que le docteur de TCHAOUROU voudrait avoir comme coordonnateur de ses Farces Canailles pour un Bénin Énervant (FCBE). L’actuel coordonnateur Eugène AZATASSOU, avec ses éternels airs de pèquenot fraîchement débarqué des orangeraies de son AGBANGNIZOUN natal, ne paraît pas assez aguerri pour le combat désespéré que YAYI veut engager pour essayer de réviser coûte que coûte notre Constitution, en changeant la donne politique actuelle au Parlement. Et puis, cet ancien communiste reconverti au libéralisme mangeoire sous YAYI a le défaut essentiel de ne pas savoir vraiment manier l’encensoir assez vigoureusement devant le chef, et est trop civilisé avec les méchants jaloux d’opposants aux yeux de crocodile, dont beaucoup l’ apprécient d’ailleurs.

       S’ il n’y avait pas la cacophonie des ambitions, il était prévu un congrès des FCBE samedi dernier pour mettre sur pied l’équipe de combat, mais YAYI seul et véritable président , secrétaire général et coordonnateur de ses FCBE, sentant que les rivalités pourraient casser ce conglomérat des derniers amis fidèles intéressés qu’ est devenu cette formation, a ordonné de surseoir à tout en attendant … Ces inconscients de FCBE sont devenues paradoxalement, avec leur guerre et ambition de positionnement, l’épine dans le pied de YAYI qui, sans aucune retenue avec l’argent de l’État, est en campagne électorale féroce pour eux .

       Au moment où, sans peur de rien, il prend notre hélicoptère, se ballade de département en département , de quartier en quartier, faire le généreux avec les milliards de l’Etat qu’il convertit, selon les endroits, en micro finance, en promesse d’autoroute ou de pont devant les maisons , en eau à verser sur le gari ou en lampadaire pour éclairer les marécages, voilà que la bataille à fleuret moucheté commence à se faire à coup d’ artillerie au sein de son propre camp …Celle qui a fait assez de bruit la semaine passée oppose le SONON et le AKE, deux de mes neveux ministricules qui se crêpent le chignon dans leur circonscription commune. En d’autres temps, cela aurait détendu, peut être, et amusé YAYI qui n’a jamais détesté qu’un petit Fon et un petit Mahi se mangent le nez…Mais, ce n’est pas la bonne saison pour lui …Il veut pour ces élections que tout le monde soit des siens en plus des vrais «siens «

       Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes qui soient toutes Beeh pour Yayi, il est entouré de jeunes ministres Meuhhh

 Ne pleurez pas les enfants …A la prochaine !

 Votre Oncle AGBAYA