Spread the love

gbadamassi2Le député du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp), Rachidi Gbadamassi, a effectué une sortie médiatique lundi 9 juillet 2018. Au menu, le vote contre l’amendement de la Constitution. Selon le président de Durr Barka, la minorité parlementaire a subi d’énormes pressions. Lire un extrait de sa déclaration.   

« Les députés de la minorité parlementaire ont subi d’énormes pressions, non pas de leurs électeurs, mais d’un homme politique sans avenir. Ils ont été contraints de voter contre la proposition d’amendement de notre Constitution après avoir reçu plus de 24 coups de fil de l’ancien président de la République, Yayi Boni qui est un homme politique décadent. Que gagne-t-il à voir les femmes restées pratiquement en marge de la scène politique nationale ? Progressivement, le peuple va découvrir le vrai visage de YayiBoni.Malgré ses propos à l’endroit des femmes : « Je vous aime ! Vous êtes toutes belles ! Et quand je dis belles, c’est que vous êtes extrêmement belles », il n’a pas voulu que les femmes soient davantage représentées à l’Assemblée nationale. C’est tout simplement de l’hypocrisie. Pour prouver sa bonne foi, Yayi Boni aurait dû demander à ses députés de voter en faveur de la promotion de la femme le jeudi dernier. »