Spread the love

Condamné pour outrage à magistrat, l’ex-député de la 6ème mandature et tout nouveau maire de la Commune de Kalalé n’est plus libre de ses mouvement depuis la nuit du mardi 28 juillet 2015. 

Le sort du député Orou-sè scellé
Le député Orou Sé Guéné

poursuivi depuis décembre 2014 et qui, pendant longtemps, a nargué la justice, a été arrêté à son domicile de Parakou. Il séjourne depuis hier mercredi à la prison civile de Parakou.

Le député Orou Sé Guéné qui est devenu fugitif depuis sa condamnation en décembre 2014 par le Tribunal de première instance de Parakou, vient d’être arrêté. Elu maire de la Commune de Kalalé le lundi 27 juillet 2015, celui-ci était loin de savoir que, le voleur, même s’il court pendant longtemps, est toujours rattrapé par ses faits. La justice informée de son séjour à Parakou après sa brillante élection comme maire de Kalalé sous la bannière de l’Alliance pour un Bénin triomphant, a saisi la police aux fins d’exécuter le mandat d’arrêt. La brigade anti criminalité de Parakou, spécialiste de ces genres de missions, a réussi à dénicher Orou Sé Guéné à son domicile. Présenté au procureur, il a été déposé, sans difficulté, à la prison civile de Parakou. Dans ce dossier, il avait été condamné à 06 mois de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 de nos francs pour outrage au juge des libertés et de la détention du tribunal de Parakou. Depuis cette condamnation, le député qui bénéficiait de l’immunité parlementaire et qui narguait les magistrats et la justice n’a pas eu gain de cause suite à un recours formulé devant la Cour constitutionnelle. Il avait, en effet, saisi la Cour afin qu’elle déclare la décision de la première instance de Parakou illégale. Mais, Orou Sé Guéné a été débouté. L’ex militant des Forces cauris pour un Bénin émergent et ardent défenseur du changement et de la refondation de Yayi Boni passera 06 mois de prison ferme. Certains soulignent déjà que l’ex député paye pour son départ de la famille cauris et son entêtement d’avoir pactisé avec Abt pour les communales dernières.

 Clément Dognon (Br Borgou-Alibori)