Spread the love

????????????????????????????????????

Le Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) a été officiellement lancé, le mercredi 1er novembre 2017  dans le département du Zou. C’était l’arrondissement de Détohou dans la Commune d’Abomey qui a abrité cet évènement en présence de plusieurs autorités politiques.

Le Ravip est effectif dans le Zou-Collines. C’est le ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, qui a donné le top de l’opération.  Selon lui, le Ravip est un outil moderne qui permet d’avoir une idée du nombrede nationaux et étrangers qui vivent au Bénin. Ceci pour avoir la «carte à tout faire», qui est une carte multifonction, une clé permettant d’accéder facilement aux divers services sociaux de base. Pour cette première journée, l’on a noté quelques flottements sur le terrain liés au retard des opérateurs kits et à la mise en place de l’équipement. Face ces irrégularités constatées dans certains arrondissements, le superviseur de Ravip dans les départements du Zou et des Collines a indiqué que le tir sera corrigé. « Il n’est pas acceptable que les populations soient déjà là et que  les personnes recrutées et payées par l’Etat ne soient pas là à temps. Mais c’est le premier jour, on va être un peu indulgent. Mais demain, on ne sera pas indulgent. Il faut qu’on respecte les populations», a-t-il insisté. Luc Sètondji Atrokpo, maire de la Commune de Bohicon, a emboîté le pas au ministre des affaires étrangères en allant  accomplir, lui aussi, le geste citoyen. Accompagné d’une forte délégation de la Commune, il a donné ses impressions après son recensement à l’Ecole primaire publique d’Azalougon. A l’en croire, la forte affluence des citoyens sur les lieux de recensement traduit leur engagement. «C’est la preuve que les gens sont conscients que le Ravip est un instrument de développement », a-t-il laissé entendre. Les citoyens sortis massivement pour se faire enrôler apprécient également l’initiative et souhaitent qu’elle ne soit pas une opération de plus. Le Ravip est un instrument de développement et tout le monde doit y adhérer. Faut-il le rappeler, le Zou compte 76 arrondissements et  168 kits sont déployés dans 290 zones pour 527 villages. Dans les Collines, 128 kits sont affectés dans 307 zones pour 444 villages.

Zéphirin Toasségnitché 

(Br Zou-Collines)