Spread the love

ravip-elevLe coordonnateur national du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), Jean-Claude Ahouanvoébla, a expliqué que les Béninois de la diaspora seront bientôt recensés. Il était hier lundi 16 avril 2018, au micro de Océan Fm.

« Si au cours de l’opération, on note dans un rang 30 à 40 personnes et qu’un vieillard de 70 ans se pointe, nous sommes obligés de le privilégier. Il en est de même pour une femme enceinte ou une personne vulnérable. Il peut arriver que ce soit un parent d’un élu local. Mais, nous sommes obligés de respecter les règles que nous nous sommes fixés. Donc, ce n’est pas une raison pour dire que le Chef de village est en train de privilégier ses proches. C’est ce qui se passe très souvent et on pense que l’autorité locale use de son pouvoir pour faire enrôler ses parents. Evidemment qu’il y a certains de nos jeunes qui ne sont pas courtois. Heureusement, il y en a moins que les agents sérieux, puisque le résultat est évocateur.

Nous n’allons pas occulter la prise en compte de la diaspora béninoise. Après l’étape du Bénin, nous allons très rapidement nous organiser pour leur enrôlement. Ce qui est sûr, ils sont très bien organisés, donc l’opération ne posera pas de problème à leur niveau. D’ici à là, une période sera définie pour l’enrôlement de la diaspora. Mais, ce serait après le mois d’avril. »

 Propos recueillis par Rachida Houssou