Spread the love

 

augustin-aAugustin Ahouanvoèbla, député Prd :
 « Le peuple béninois va pleurer quand il va quitter le pouvoir »
«…Je voudrais dire personnellement que c’est avec fierté que j’ai accueilli le discours du Chef de l’Etat sur l’état de la Nation. Il a été suffisamment humble sur les bords, parce qu’il n’a pas voulu regarder dans le rétroviseur. Je voudrais aussi dire que nous sommes dans une étape évolutive où ceux qui se trouvent à l’avant-garde doivent nous dire le cap à prendre. Le président Patrice Talon est un leader, parce qu’il est doté de l’intelligence, du pouvoir financier et du pouvoir d’Etat. Par conséquent, j’estime qu’avec ses atouts, l’image du Bénin va changer. La routine habituelle et négative qui conduisait les affaires de notre pays et qui nous envoyait dans le gouffre est désormais remise en cause. Je voudrais donc que le peuple béninois sache que chacun doit accepter de faire le sacrifice (…) Il a dit qu’il fera un seul mandat et je suis convaincu qu’à l’heure du bilan, le peuple béninois va commencer par pleurer quand il va quitter le pouvoir.… »

Sofiath Schanou, députée Fcbe :shanou-1

 « Nous sommes tous appelés à œuvrer pour qu’on atteigne le bon port »
 «…Moi, je dis que c’est son premier passage. On ne peut pas se laisser aller à des commentaires. Attendons de voir si ça ira dans le bon sens. Nous sommes tous des Béninois. En un mot, ça veut dire que nous sommes tous appelés à œuvrer pour qu’on atteigne le bon port. De notre côté au Parlement, nous allons jouer le rôle qui est le nôtre, c’est-à-dire légiférer et contrôler les actions du gouvernement. C’est ça notre rôle à nous. Nous allons légiférer dans le sens du mieux-être des populations. Il reste à tout un chacun de nous de jouer sa partition pour que le pays avance… »
  janvier-yJanvier Yahouédéou, député Rb-Rp :
« Si le président Patrice Talon fait bien, nous allons l’acclamer »
«…Les premières difficultés publiques que nous ressentons par exemple, c’est la libération des espaces publics. Ça gène. Moi-même qui vous parle, je suis concerné. Mais, je vous confirme qu’avant le 31 décembre 2016, je vais dégager les espaces publics que j’occupe. J’invite tous les Béninois concernés à faire ce minimum pour montrer au Chef de l’Etat que nous avons envie que le Bénin change. On peut être pauvre, mais propre. Par la  suite, nous allons l’observer. Si le président Patrice Talon fait bien, nous allons l’acclamer. Mais, s’il fait mal, je serai parmi les premiers à lui dire stop !… »

 Patrice A. Nobimè, député Un :

« Talon se laisse découvrir depuis le vendredi dernier »
«…. Le président Patrice Talon se laisse découvrir depuis le vendredi dernier. Ceci, d’abord à travers son Programme d’actions. Aujourd’hui encore dans son message sur l’état de la Nation, il a survolé les points forts de ce programme d’actions. Sur le plan constitutionnel, nous ne sommes pas les amis du Chef de l’Etat. Nous pouvons être des partenaires si les actions du gouvernement sont en faveur de la Nation et si on respecte constitutionnellement cette Nation. Tous les 83 députés ne peuvent pas être, du coup, de son bord. Mais, si la majorité arrive à convaincre le reste, il gagnera alors le pari… »
Rosine Dagniho, députée Fcbe :
«…Nous allons accompagner le gouvernement » 
«…L’essentiel est que tout ce qu’il a dit soit réalisé. Il nous a dit que son mandat ne sera pas celui des fausses promesses. Moi, je suis très optimiste et j’espère qu’à travers les actions qu’il mène, le Bénin va avancer. Personnellement, je n’ai pas de parti pris dans l’accompagnement qu’il faut au Chef de l’Etat et son gouvernement (…) Si les réformes vont nous apporter tout ce que nous voulons, nous allons accompagner le gouvernement… »