Spread the love

abdoulaye-bio-tchaneLe Forum politique de haut niveau (Fphn) sur les objectifs de développement durable a démarré depuis lundi 16 juillet 2018 à New York aux Etats-Unis. Le Bénin est représenté à cette conférence par les ministres José Didier Tonato du cadre de vie et Abdoulaye Bio Tchané du plan et du développement. Dans son discours, le ministre Abdoulaye Bio Tchané a présenté les avancées du Bénin dans la réalisation des Odd, notamment les huit (08) conclusions tirées à l’issue de l’examen national volontaire. Lire ci-dessous l’intégralité de son allocution.

Discours de Abdoulaye Bio Tchané

Madame la présidente du Conseil économique et social des Nations Unies;

Distingués délégués ;

Mesdames et Messieurs

 Avant de commencer, je voudrais vous transmettre les salutations du Président Patrice Talon qui suit de près les travaux de ce forum.

Pour introduire ma déclaration, je voudrais vous inviter à regarder cette vidéo :

>> https://goo.gl/A2r1JE.

Cette vidéo illustre bien le message que nous apportons aux Nations Unies aujourd’hui. L’eau est la vie. Notre président de la République, Se Patrice Talon, a déclaré : « Nous nous engageons à promouvoir la vie dans un environnement sain, adéquat et durable ». Le gouvernement béninois l’a si bien compris qu’il a pris un engagement fort, qui vaut la peine d’être réaffirmé devant la communauté internationale.

Le thème central du Forum politique de haut niveau (Fphn) de cette année : « Mutation vers des sociétés durables et résilientes », résume le défi auquel le Bénin est confronté en ce moment. 57% de la population rurale et 43% de la population urbaine n’ont toujours pas accès à l’eau potable dans mon pays. Seulement 7% des populations rurales ont accès à l’électricité contre 54,5% dans les zones urbaines. En fait, l’énergie reste notre principal obstacle à la croissance. Le taux national d’assainissement est de 20% alors que les terres dégradées représentent 66% de la masse totale du pays.

C’est donc un euphémisme que de dire que mon pays se sent concerné par la thématique de cette année.

Conscient des défis à relever, le Bénin, pour la deuxième année consécutive, a procédé à un examen national volontaire et a formulé huit (08) conclusions clés que nous souhaitons partager avec la communauté internationale et avec vous aujourd’hui.

 –La première est que le Bénin soutient que l’intégration des Objectifs de développement durable (Odd) dans les politiques nationales est une condition sine qua non pour leur réalisation. En effet, depuis l’année dernière, le Bénin a fait de l’intégration des Odds dans son cadre de développement la pierre angulaire du succès de ces objectifs. Après la priorisation des cibles Odd, nous avons procédé à leur arrimage avec nos outils de planification et de développement, en particulier notre Programme d’Action du Gouvernement, Le «Bénin révélé». Ainsi, nous sommes convaincus que nos actions quotidiennes font partie d’une dynamique positive vers la réalisation des Odds.

 –Deuxièmement, le Bénin a fait du principe des Odds de « ne laisser personne de côté » un principe cardinal dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques. Celle-ci est organisée autour de quatre (04) axes clés :

(i)  une protection sociale pour tous et en particulier pour les plus vulnérables;

(ii) la mise en place de filets sociaux;

(iii) une législation favorable aux populations vulnérables; et

(iv) une spatialisation équilibrée dans la mise en œuvre des initiatives de développement. Nous lancerons au cours du quatrième trimestre de cette année un programme dénommé « Assurance pour le renforcement du capital humain » (Arch), qui offrira 4 services de base dont l’accès universel aux soins de santé.

Afin de renforcer les filets sociaux pour les plus vulnérables, le Bénin a mis en place une initiative ces deux dernières années pour cibler les ménages les plus vulnérables dans les communautés. L’initiative permet d’une part des transferts conditionnels d’argent aux ménages identifiés comme étant à risque, mais jugés capables de « réaliser un travail d’intérêt collectif » pour la communauté ; et d’autre part des transferts d’argent inconditionnels aux personnes handicapées.

Afin de soutenir cet effort sur le long terme, le Bénin crée également un cadre juridique plus favorable aux plus vulnérables. Plusieurs lois ont été adoptées dans ce sens. Sans être exhaustif, ils concernent d’une part la loi sur la protection et la prise en charge des personnes handicapées et d’autre part la loi sur les changements climatiques. Pour garantir l’égalité des chances aux personnes vivant au Bénin, le nouvel arsenal juridique garantit la prévention du handicap grâce à une politique nationale de santé fondée sur la détection précoce et la gestion du handicap par la vaccination, la nutrition, les consultations, la réhabilitation et le traitement.

Il est superflu d’indiquer que le changement climatique accroît la vulnérabilité des populations en rendant leurs conditions de vie plus précaires. Nous sommes conscients de ces défis et afin de protéger les couches les plus vulnérables de notre société contre le changement climatique, le Bénin a adopté, le mois dernier, la loi sur le changement climatique. Cette loi vise à prévenir, protéger et gérer les conséquences du changement climatique qui pourraient être subies au Bénin à court, moyen et long terme.

Enfin, en ce qui concerne les efforts entrepris pour veiller à ce que personne ne soit laissé de côté, le Bénin s’attache à assurer la spatialisation équilibrée des initiatives de développement comme précédemment énoncé. À cette fin, le Gouvernement a mis en place des accords avec les municipalités qui visent à les préserver des fortes contraintes financières qui empêchent les plus défavorisées d’entre elles de mettre en place les services publics nécessaires.

 – Le troisième message que nous souhaitons partager avec la communauté internationale est la nécessité de développer et de promouvoir les bonnes pratiques pour mieux organiser la budgétisation et le financement des Odds. À cet égard, l’établissement du « costing » des Odds est en cours. Depuis le début de cette année, le Bénin s’est engagé à évaluer le coût de la réalisation des Odds. Nous avons déjà des estimations approximatives. Nous travaillons actuellement à les affiner afin de mieux renforcer le lien entre la planification, la programmation, la budgétisation, le suivi et l’évaluation.

 – Le quatrième message clé est que le Gouvernement du Bénin considère l’accès à l’eau potable pour tous d’ici 2021 comme un remède contre la pauvreté. Je l’ai dit plus haut et l’élément vidéo est plus démonstratif. L’accès à l’eau potable est un droit que nos citoyens ont, et c’est notre devoir en tant que Gouvernement de le leur fournir. Le diagnostic est fait, le coût de réalisation de notre cible est évalué et les ressources nécessaires à son financement sont mobilisées. Nous sommes sur la bonne voie pour l’atteinte de cet Odds (l’accès universel à l’eau potable) pour tous nos citoyens au cours des trois prochaines années. Cela mettrait le Bénin dix ans en avance sur le calendrier et nous donnerons l’exemple.

 – Le cinquième message est que notre ambition est de parvenir à offrir à nos populations une énergie durable et abordable grâce à l’ambition de l’autonomie énergétique d’ici 2025 et à un mix énergétique de 50% d’ici 2030. L’action du Bénin dans le domaine de l’électricité s’organise autour de trois axes : les réformes institutionnelles concernant les structures de gestion de l’électricité, l’augmentation de la production d’électricité avec un accent particulier sur les mix et l’amélioration de la distribution d’électricité.

– Le sixième message concerne le renforcement de l’assainissement et des modes de consommation et de production durables pour une société plus résiliente. Le drainage des eaux pluviales et l’assainissement de base sont une priorité clé pour le gouvernement. En ce qui concerne l’assainissement de base, le Bénin vise à atteindre 75% de l’accès aux services d’assainissement de base en 2025. Nous avons une idée claire de la trajectoire pour y arriver. Afin de renforcer notre ambition pour une société plus durable, nous avons adopté une loi interdisant la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation de sacs plastiques non biodégradables. Façonner notre mode de production et notre consommation vers des dynamiques plus durables est une priorité pour le gouvernement du Bénin.

 – Notre septième message concerne l’utilisation des terres. Le Bénin appelle à un changement de paradigme pour passer du paradigme :

« Dégrader > Abandonner > Migrer > conquérir de nouvelles terres » à celui d’« Éviter – Réduire – Restaurer».

Pour le Bénin, l’Odd 15 est d’une importance cruciale. Dans notre culture au Bénin, l’eau est la vie et la terre est la richesse. Laisser la terre se détériorer, se déprécier et ‘être détruite équivaut donc à perdre sa richesse et à courir à sa propre perte. Nous avons pris des mesures pour commencer à appliquer le changement de paradigme que nous réclamons.

 Madame la présidente;

Mesdames et Messieurs les délégués;

Mesdames et messieurs ;

 – Mon huitième et dernier message traite des innovations nécessaires pour un meilleur arbitrage des Odds. Cela nécessite une meilleure orientation de l’action des deux acteurs majeurs impliqués dans le financement des Odds : le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers. Pour le gouvernement, afin d’assurer un meilleur contrôle de la gestion quotidienne des Odds, nous avons développé un outil pour mesurer la sensibilité du plan de travail annuel des ministères aux Odds. En ce qui concerne les partenaires, nous avons mis en place une plateforme pour mieux suivre leurs interventions dans chacun des Odds.

 Madame la présidente,

Distingués délégués,

Mesdames et messieurs,

 Ceci est le voyage du Bénin sur la route vers les Odds. Je profite de l’occasion pour réaffirmer l’importance et la pertinence de ce forum. Je veux aussi réaffirmer l’engagement du président Talon et de notre gouvernement pour réaliser les objectifs auxquels nous nous sommes engagés. La culture de responsabilisation que le Forum aide à créer, nous pousse à mieux faire et à travailler plus pour satisfaire rapidement les aspirations légitimes de notre peuple.

Nous travaillons dur pour nous assurer que tous nos compatriotes sentent que le Bénin est une terre d’opportunités, et donc que « personne n’est laissé de côté ».

 Je vous remercie.