Spread the love

Oswald HomékyRéuni hier mercredi 4 Juillet 2018, le Conseil des ministres a autorisé la signature de contrats avec des cabinets d’architecture sélectionnés pour la réalisation de mission de maîtrise d’œuvre en vue de la construction de 21 stades communaux de type omnisport. Ce projet vise à promouvoir les activités sportives au profit des jeunes. Il s’agit de doter chaque commune d’un stade de type omnisport. La sélection de ces cabinets est le résultat de consultations aux plans national et international, des architectes réputés en matière de conception, d’études et contrôle d’infrastructures sportives et d’équipements socio-éducatifs et culturels. C’est le cabinet « Artech » qui a été retenu pour une mission de maîtrise d’œuvre complète pour la mise en œuvre du projet de construction de ces 21 stades communaux à Banikoara, Malanville, Tanguiéta, Kouandé, Bembèrèkè, Nikki, Ouessè, Savalou, Covè, Abomey, Toffo, Dogbo, Aplahoué, Djakotomey, Comè, Grand-Popo, Ouidah, Adjohoun, Avrankou, Pobè et Kétou. La remise de sites pour le démarrage des travaux a commencé depuis quelques jours pour une première vague de 15 stades sur les 21 à construire. Avec l’évolution de ce projet, on a la preuve que le Gouvernement du Président Patrice Talon ne faisait pas de démagogie lorsque dans sa politique de développement, il avait décidé d’accorder une place de choix aux sports et à l’épanouissement de la jeunesse. La concrétisation des projets du Pag est donc à saluer. Cette initiative de construction de stades communaux participe aussi au développement équilibré du territoire, à l’épanouissement du Béninois où qu’il se trouve et à la révélation de talents. En réalité, c’est un projet d’une envergure historique car, jamais dans notre pays et en un seul coup, on n’avait réalisé autant d’infrastructures sportives. Les jeunes issus des communes bénéficiaires de la première phase du projet, disposeront bientôt d’infrastructures modernes. Le gouvernement n’oublie donc aucune région du pays.

 Les caractéristiques de chaque stade

 La construction et l’équipement de ces infrastructures aux normes et standards internationaux sont une composante du Programme d’actions du gouvernement (Pag). Le détail des infrastructures atteste que le gouvernement est très ambitieux. Ainsi, l’infrastructure est composée d’un terrain de football aux normes Caf et Fifa, avec une piste d’athlétisme à huit couloirs en tartan ; des tribunes de 3.000 places ; de la clôture et du guichet ; des aires de jeux des sports de main (handball, basket-ball); des espaces dédiés aux jeux ; d’un bloc administratif ; du bloc sanitaire ; de forage et château d’eau.

 Abdourhamane Touré

 stadeDes sites déjà remis par Homéky

Les athlètes et joueurs de football, de basket-ball, de handball des communes d’Aplahoué, de Djakotomey, de Dogbo, de Grand-Popo, de Comè et de Ouidah peuvent se réjouir. Des complexes sportifs aux normes internationales seront bientôt construits dans leurs localités. Les sites devant abriter ces infrastructures sportives ont été officiellement remis à la société Sino Hydro en charge des travaux, les lundis 2 et mardi 3 juillet 2018 par le ministre des Sports, Oswald Homéky. Ces complexes sportifs permettront aux jeunes de ces communes d’éclore leur talent sportif et de mener en toute quiétude leurs activités sportives. A la remise des sites à l’entreprise Sino Hydro, le ministre Oswald Homéky a précisé que cette initiative va promouvoir l’urbanisation des communes et susciter l’engouement des jeunes aux différents jeux sportifs. « Notre gouvernement est celui qui tient ses engagements. Nous avions lancé la construction des terrains de jeu à notre avènement au Pouvoir. C’est la réalité à présent. Nous vous invitons à accompagner l’entreprise. L’entreprise chinoise a été sélectionnée suite à un appel d’offres international. C’est une entreprise qui a une certaine ancienneté dans la construction des stades », a-t-il fait savoir. Pour les maires des communes bénéficiaires, cette initiative du Pouvoir en place est à saluer car elle permettra à leurs différentes localités de se développer. Tour à tour, ils ont promis accompagner l’entreprise Sino Hydro dans l’exécution de ce chantier. Prenant la parole, le représentant de l’entreprise chinoise s’est engagé à exécuter le chantier dans le délai d’un an.

 

Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)