Spread the love

teck

A l’instar de la Communauté internationale, le Bénin a célébré la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. C’est l’arrondissement d’Agouna dans la Commune de Djidja qui a abrité, dimanche 17 juin 2018, les manifestations officielles. A cette occasion, 5000 plants de teck ont été mis en terre par les autorités présentes.

Lutter contre la propagation de la désertification dans tout le Bénin et à Djidja en particulier. C’est l’objectif poursuivi par le Ministère du cadre de vie et du développement durable en  célébrant la journée mondiale de la  lutte contre la désertification et la sécheresse à Agouna. D’après la directrice de cabinet dudit ministère, Jeanne Josette Acacha Akoha, l’énergie dans la gestion durable des terres contribue à la croissance économique, à l’amélioration significative des conditions de vie des populations les plus vulnérables. Rappelant à l’assistance quelques-uns des projets phares du gouvernement du président Patrice Talon, la directrice de cabinet a insisté sur la mise en valeur de la vallée de l’Ouémé avec l’aménagement de 6000 hectares de terres cultivables. « J’invite donc tous les partenaires locaux, en particulier les Communes, à s’approprier ce plan d’actions pour proposer des projets qui transformeront le visage de leurs localités. J’espère que le département du Zou sera le premier sur la liste », a martelé Acacha Akoha. Le préfet Firmin Kouton et le Maire de Djidja, Théophile Dako ont invité la population à maintenir l’environnement toujours vert et accroître davantage la plantation pour que la déforestation et la lutte contre la sécheresse soient conjuguées au passé.

 Gaétan Nato

(Br Zou-Collines)