Spread the love

michal-Adjak1Le gouvernement procède dans quelques jours au recrutement de 80 auditeurs de justice. C’est le conseil des ministres de ce mercredi 28 septembre qui a autorisé ledit recrutement. Face à une telle décision, le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin Unamab émet quelques réserves. Lire ci-dessous le commentaire posté par Michel Adjaka sur sa page facebook.  

« Ce qui était une rumeur est devenu une information officielle. En effet, le conseil des ministres vient d’autoriser le recrutement de 80 auditeurs de justice. Sur un sujet aussi important que crucial, il malheureux que l’UNAMAB n’en soit informée que sur les réseaux sociaux alors que le conseil des ministres était encore en délibération. Sur le nombre à recruter, l’Enam n’a pas la capacité de former convenablement 80 auditeurs de justice. C’est se soucier peu de la qualité de la formation que de prétendre recruter une promotion de 80 auditeurs de justice. Mais aussi légal et souverain qu’il est loisible au gouvernement de recruter le nombre d’auditeurs de justice qu’il veut, il aussi un devoir historique pour la magistrature d’éviter d’être une poubelle de cadres incapables. Le recrutement d’auditeurs de justice étant la première condition pour une indépendance individuelle assurée du magistrat, je me battrai pour que ce concours projeté de manière cavalière ne jette pas de discrédit sur la magistrature et par ricochet la justice ».