Spread the love

Charles TokoAprès 15 mois environ de gestion, le maire Charles Toko et son équipe ont fait le point des réalisations concrétisées dans la Commune. C’était  vendredi 19 janvier 2018 à la faveur d’une séance de reddition de comptes  à la salle des fêtes de la Mairie de Parakou.

D’un coût total d’engagement de plus de 4 milliards de FCfa, ce point des réalisations de la mairie de Parakou présenté a été salué par l’ensemble des populations de la commune venues massivement à cette séance de reddition de comptes. En présentant ce tableau, le maire a fait comprendre que les objectifs de la reddition de comptes sont de se conformer à une obligation légale qui consiste à présenter aux populations les prévisions et réalisations de l’année 2017, de recueillir leurs préoccupations et d’échanger avec elles sur les principales difficultés de l’exécutif communal ainsi que les défis majeurs à relever pour les prochaines années pour le développement de la ville. Il a ensuite rendu un hommage bien mérité à son conseil municipal et à tout l’ensemble du personnels. Il ressort de la synthèse présenté par le maire Charles Toko que tous les secteurs ont été impactés par les actions de l’actuelle équipe municipale, notamment la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement. Sur le plan de l’éducation, on retient la construction de 12 modules de classes sur une prévision de 11, la réfection de 8 salles de classe, la confection de 1 000 mobiliers scolaires. Egalement, grâce au dynamisme de cette équipe, plusieurs anciennes écoles de la ville ont été entièrement clôturées et reboisées. Dans le domaine de la santé, en dehors des centres de santé de Kpébié, Banikanni et du centre de santé communal qui ont bénéficié de la construction de paillotes, la mairie de Parakou a aussi assuré le transport de deux conteneurs de matériels médicaux depuis la ville partenaire d’Orléans au profit du Chud Borgou-Alibori. Par ailleurs, pour réduire le calvaire des populations en matière d’approvisionnement en eau, la municipalité s’est engagée à réaliser des pompes à motricité humaine dans 15 localités de la commune, la réhabilitation de 12 pompes à motricité humaine, 2 postes d’eau autonomes et l’Aev. L’hygiène et l’assainissement n’ont pas été occultés par l’actuelle équipe municipale qui a procédé à l’entretien et à l’enlèvement des ordures ménagères. A cet effet,4 points de regroupement des déchets solides et ménagersont été construits.L’autorité municipale a suspendu tous les lotissements à Parakou et a mis en place une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur la situation des lotissements dans la commune. Un rapport d’auditdans ce domaine a permis à la municipalité de disposer d’une base de données foncièresde référence au profit de la sécurisation foncière et du développement de la ville.Les volets sport, culture, art et artisanat ont été également touchés par les réalisations de l’équipe municipale. Sur le plan de la coopération décentralisée, on retient le partenariat Parakou-Odienné en  Côte d’Ivoiredont le protocole d’accord est signé en mai 2017, et la rencontre de travail entre élus et cadres des villes de Parakou et d’Orléans. En ce qui concerne la circulation et l’éclairage public, des lampadaires et un camion Naselont été acquis sur fonds propres.Le taux de réalisation de ces projets qui a largement dépassé les prévisions s’est accompli sans tambour ni trompette.

Alexis Ogoubi (Coll)