Spread the love

orden-allasatinLe député Orden Alladatin a sacrifié à la tradition de reddition de comptes à laquelle il a habitué ses mandants depuis son installation à l’Assemblée nationale. Il était face aux chefs de quartier de la 16ème circonscription électorale. La séance a eu lieu mercredi 14 novembre 2018, à Cotonou.   

Le secrétaire national du parti Alternative citoyenne, Orden Alladatin, a fait le point du travail abattu par les députés ces derniers mois aux chefs de quartier. Au cours de cette séance, le député de la 16ème circonscription électorale a fait observer que beaucoup de textes de lois ont été étudiés et votés par le Parlement en 2018. Au nombre de 37, a-t-il informé, ces textes de lois suscitent débats. Entre autres lois, le suppléant de Joseph Djogbénou à l’Assemblée nationale a mis l’accent sur la loi sur le bail à usage domestique. « Cette proposition de loi a été faite par les élus du parti Alternative citoyenne parce qu’elle a été débattue lors de la campagne électorale », a-t-il renseigné. A l’entendre, cette loi n’est pas votée contre les promoteurs immobiliers. Elle relève par contre sa responsabilité et les obligations du locataire. A l’en croire, avant de jouir du titre de démarcheur, les intermédiaires entre les propriétaires de maisons et les locataires doivent se faire établir un agrément au ministère du Cadre de vie et du développement durable. Au cours de cette rencontre, il a été également question de la réforme du système partisan avec le vote de la Charte des partis politiques et du nouveau code électoral. Le député Alladatin est revenu sur les avantages de ces textes. Selon lui, ces textes ont l’avantage de régler la question de la transhumance politique et le financement des partis politiques. D’où la nécessité pour les leaders politiques de constituer de grands blocs au risque de disparaître de l’échiquier politique national les mois qui viennent. De même, au cours de l’année 2018, a affirmé l’élu du peuple, le Parlement a ratifié environ 240 milliards au profit du gouvernement. Une autre loi a été également votée sur la protection des côtes maritimes. Le député Orden Alladatin avait à ses côtés son collègue Nobimè Agbodranfo.

 Odi I. Aïtchédji