Spread the love

ASPALTAGEA l’issue des travaux du Conseil des ministres du mercredi 25 juillet 2018, il a été autorisé la contractualisation pour une étude de remise à niveau du réseau existant des voiries hors du projet « Asphaltage ». Elle concerne les villes de Porto-Novo, Cotonou et Abomey-Calavi.

Le gouvernement vient d’autoriser la contractualisation pour une étude de remise à niveau du réseau existant des voiries hors du projet « Asphaltage ». L’étude consistera à identifier les travaux de réfection à projeter sur les tronçons concernés à Porto-Novo, Cotonou et Abomey-Calavi. Elle permettra aussi l’élaboration des dossiers d’appels d’offres de travaux destinés aux petites et moyennes entreprises du secteur des travaux publics.L’étude est prévue pour durer 4 mois et sera conduite par la société Louis Berger, qui assure déjà la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage du projet « Asphaltage » et justifie d’une bonne connaissance des axes routiers à prendre en compte. Cette mesure est mue par la volonté du Gouvernement de favoriser la circulation et l’accès aux établissements humains dans ces villes, aux meilleures conditions possibles. Ce projet  vient en complément au projet « Asphaltage » en phase de démarrage après la signature des contrats le mardi 24 juillet 2018. Elle permettra de limiter la dégradation avancée du réseau existant et concordera avec le nouveau visage que donnera l’asphaltage à ces villes. Avec tous ces projets mis en œuvre par le chef de l’Etat, Patrice Talon, on relève une volonté manifeste du chef de l’Etatde moderniserle réseau routier national. A terme, Porto-Novo, Cotonou et Abomey-Calavi auront des réseaux routiers aux normes. Les usagers en gagneront assez. C’est d’ailleurs un pas de plus dans la vision de faire du tourisme un facteur de développement et de croissance économique.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)