Spread the love

Uds Sacca lafia ParakouLes militantes et militants de l’Union pour la  démocratie et la solidarité nationale (Uds) venus de toutes les Commune du Bénin ont tenu, samedi 20 octobre 2018, à Parakou, le 3ème congrès statutaire du parti. A cette occasion, ils ont confirmé leur appartenance au Bloc progressiste.

Cette rencontre décisive des militantes et militants de l’Union pour la démocratie et la solidarité nationale (l’Uds) se tient dans un contexte marqué  par une réorganisation du paysage politique national. Elle vise à donner une nouvelle orientation au parti et mettre les militants en ordre de bataille pour les prochaines joutes électorales. Dans ses propos liminaires, le président du comité d’organisation, Didier Bidé, 2ème vice-président de l’Uds, a rappelé que son parti, depuis sa création le 06 octobre 1990, a joué un important rôle sur l’échiquier politique national.  Par sa  lucidité et sa clairvoyance, a-t-il fait remarquer, l’Uds a été perçu comme un parti avant-gardiste. « Son fait politique et ses options stratégiques ont fait de lui, un parti qui sait porter et conduire  ses  candidats à la victoire », a-t-il fait savoir. A la croisée des chemins, les militants se doivent donc d’évaluer le parcours effectué en vue de prendre courageusement des décisions allant dans le sens de la fusion de l’Uds avec d’autres principales forces du Bénin pour un changement politique véritable. Pour le président du parti, Sacca Lafia,  ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, une telle décision cadre parfaitement avec le crédo du parti qui estime qu’il est un « affluent à la recherche d’autres affluents pour créer  un grand fleuve qui va irriguer de ses eaux l’ensemble du territoire national ». Le président de l’Uds a déclaré que la réforme du système partisan est une impérative à laquelle adhère totalement son parti. Fidèle  à sa ligne directrice, des actions ont été menées dans ce sens depuis 28 ans et dont  le bilan dressé force l’admiration. Au cours de cette rencontre, le président de l’Uds a tenu à répondre aux adversaires du parti qui pensent que l’Uds viole ses textes au profit des intérêts personnels. Il a profité pour exposer les raisons de la léthargie notée au niveau du parti depuis 2014. A en croire Sacca Lafia, la collaboration de l’Uds avec le gouvernement défunt  a été préjudiciable pour le  parti étant donné qu’il a  perdu son autonomie organisationnelle. Cependant, il a gardé la dragée haute et résisté à tous les obstacles. En témoigne la tenue de son 3ème congrès ordinaire pour la reconquête de l’autonomie organisationnelle du parti en vue de mieux s’adapter aux mutations qui s’opèrent sur le plan politique au Bénin. Plusieurs partis invités se sont succédé pour apporter leur soutien à l’Uds qui selon leurs propos a fait preuve de témérité et de courage. Ils ont également salué sa décision d’appartenir au Bloc progressiste.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)