Spread the love
SANTEFace aux problèmes qui minent le monde de la santé, le Président Patrice Talon a mis en place une Commission technique chargée de réformer le secteur. Quelques jours après leurs travaux, les experts mobilisés à cet effet se sont rendus à Parakou, jeudi 10 août 2017, pour vulgariser leur rapport aux populations. La séance a eu lieu à la salle des fêtes de l’hôtel de ville.
Ils étaient nombreux à sortir pour s’imprégner du rapport annonçant les réformes du Programme d’actions du gouvernement (Pag)  du Président Patrice Talon dans le secteur de la santé. En présence des autorités politico-administratives, des têtes couronnées, sages et notables et populations de la ville de Parakou, la Commission technique chargée des réformes dans le secteur de la santé, présidée par Dr Martin Kpadonou Chobli, a présenté la thérapie applicable aux problèmes qui minent le système  sanitaire béninois. Selon le diagnostic fait par cette commission, le secteur de la santé au Bénin souffre d’énormes problèmes. Entre autres, la mauvaise gestion des ressources matérielles et financières, l’absence de reddition de comptes, une politisation à outrance du secteur, la mauvaise répartition des ressources humaines sur l’étendue du territoire national. Ces problèmes ont permis à la commission de constater que le système sanitaire au Bénin est caractérisé par un taux de morbidité et de mortalité élevé. Le taux de mortalité maternelle, selon le diagnostic fait, est de 351 décès pour 100 000 naissances vivantes et 70% sur 1000 enfants meurent avant l’âge de 5 ans. Face à ce sombre tableau, les réformes dans le secteur ont prévu la création d’une Autorité de régulation du système de santé. Cette autorité qui aura pour encrage la Présidence de la République va se charger d’assurer la régulation de façon globale du système de santé, la régulation en ce qui concerne aussi l’accréditation dans la profession médicale et paramédicale à travers un protocole bien défini. Désormais, soutiennent les membres de cette commission, tous les établissements de santé seront soumis à un certificat avant de pouvoir administrer des soins. Le député Rachidi Gbadamassi, au nom de la 8ème circonscription, a exprimé toute sa gratitude au président Patrice Talon pour effort fourni pour le bien-être du peuple.
 
Alexis Ogoubi
(Coll)