Spread the love
Thomas-Agbéva
Thomas Agbéva, Dg Anatt: l’efficacité dans la discrétion

Les actions engagées par Thomas Agbéva mettent sur orbite l’Agence nationale des transports terrestres (Anatt). Et pour ceux qui bénéficient des services de cette structure du Ministère des infrastructures et des transports (Mit), on prend du plaisir à collaborer. Thomas Agbéva, Directeur général de l’Anatt et son équipe ont su décliner en actions concrètes la vision du président Patrice Talon à travers des réformes. 

Le premier mal auquel Thomas Agbéva s’est attaqué à sa prise de fonction est la lenteur administrative. Etant lui-même de l’administration publique et connaissant les causes de ce phénomène, « le Buffle de Covè » a foncé sur les objectifs à lui fixés par son autorité de tutelle qui sont de sortir l’Anatt de sa cachette pour être connue des populations. Le second problème résolu a été l’organisation simultanée des examens de permis de conduire sur toute l’étendue du territoire national. Et sur ce plan, même les acteurs du domaine qui s’en étaient pris à lui, à cause de cette réforme fâcheuse, ont reconnu sa détermination et l’importance des résultats visés à cet effet. Thomas Agbéva a réussi, aujourd’hui, à sauter un verrou important qui occasionnait les fraudes où des promoteurs d’auto-écoles, sous la pression des candidats, les présentaient au même examen, mais dans diverses localités au cours du même mois et parfois la même semaine. Ce système permettait à des gens d’obtenir leur permis de conduire sans aucun mérite. Aujourd’hui, c’est fini. Il a réussi, à travers la mise en place d’un système de gestion des examens non perméables à la fraude, au favoritisme et à la corruption qui gangrenaient le permis de conduire des automobiles en République du Bénin. Les examens du permis sont organisés au même moment dans tout le pays et aucun candidat ne pourra se présenter dans plus d’un centre au cours de la même session. C’est inédit, en tout cas, jusqu’en avril 2016. Même les agents de l’Anatt ne pouvaient l’imaginer. La même réforme a induit la révision des montants des quittances à payer par les candidats à cet examen. Dans le même ordre d’idées et avec le soutien de ses collaborateurs, le Dg/Anatt a fait actualiser et éditer le manuel de candidats aux examens de permis de conduire en novembre 2016. Il en a été de même pour le Logiciel « Examatique Il et formation de tous les acteurs pour son utilisation. Et pour améliorer les conditions d’organisation des examens de permis de conduire, tous les Centres d’examen ont été équipés en outils informatiques, électroniques et audiovisuels de pointe. Les travaux de finition et l’équipement en mobiliers des salles des Examens de Parakou et de Porto-Novo et de la rémunération des examinateurs s’en sont suivis.

  Rien n’a pu arrêter Thomas Agbéva sur son chemin de réformes

Ce pari gagné lui a permis de commencer par travailler pour impacter davantage les usagers de l’agence. Ainsi donc, il y a eu l’accélération des procédures pour l’obtention du permis en moins d’un mois après la réussite, contrairement à la pratique jusqu’en juillet 2016, caractérisée par des retards criards remontant aux titres de 2014 et 2015 et sources de grognes et de tensions sociales des usagers et ensuite, l’instauration d’un management participatif à travers l’opérationnalisation en 2016 du Comité national de supervision des examens créé en 2008 et intégrant les partenaires principaux (moniteurs et membres des associations des promoteurs d’auto écoles).

Dans le domaine de l’immatriculation des véhicules, les plaintes étaient nombreuses. Mais avec Thomas Agbéva, les agents de l’Anatt ont trouvé la solution appropriée avec l’approbation du ministère des Infrastructures et des transports. A cet effet, une cellule spéciale a été créée pour simplifier la procédure d’immatriculation des véhicules des corps diplomatiques et assimilés. Pour ce qui est des véhicules à deux roues, des tricycles et quadricycles à moteur, des campagnes foraines de collecte des dossiers et d’immatriculation ont été organisées dans les Communes du Bénin en application du principe du rapprochement du service public des usagers. En un laps de temps, 61 Communes ont été couvertes sur 77. Une cellule informatique a été créée également à cet effet pour le traitement des dossiers. Le délai d’immatriculation des véhicules à quatre roues et plus est réduit à moins de 48 heures, grâce à l’acquisition et la mise en place d’un logiciel web plus performant pour l’immatriculation des véhicules en République du Bénin.

 Transports et gouvernance administrative

A ce niveau aussi, les avancées sont notables. Sur instruction du Chef de l’Etat, les barrières non règlementaires sur les différents corridors sont supprimées.  Organisation des séances de sensibilisation sur le décret portant réglementation des postes de Contrôles et son arrêté interministériel d’application et sur la mise en application effective du règlement N°14 de l’Uemoa relatif à la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises à Kraké, Hilacondji, Bohicon, Parakou, Kandi, Porga et Malanville.

Au plan administratif, il y a eu l’élaboration et adoption du manuel de procédures administrative, comptable, financière et matérielle; l’élaboration du projet de convention collective du personnel de l’Anatt. Pour motiver le personnel, la Direction générale a travaillé pour améliorer progressivement les conditions de vie et de travail des agents.

 Quelques perspectives

Mise en place d’un système informatique de gestion intégrée des examens de permis de conduire en République du Bénin; Option d’une nouvelle forme de carte de permis de conduire : permis sécurisé genre carte sésame ;

Instauration d’un système de macaron sur les véhicules et pouvant permettre de distinguer les nouveaux impétrants de permis de conduire des anciens ; Identification et aménagement de sites pour la phase pratique des examens de permis de conduire; Construction et équipement des salles d’examen à Cotonou, Natitingou, Bohicon et au niveau des nouvelles annexes ; Rendre les Permis des Catégories B, C, Cl, D, E et F renouvelables et garder permanents ceux des catégories Al A2 et A3; Elaboration du plan stratégique de développement de l’Agence; Construction du siège de l’Anatt et ses annexes.

 Source : Matinal Magazine