Spread the love
DEBOUROU1
L’acte posé par Djibril Débourou et consorts ne les honore guère

La présidentielle de 2016 s’annonce très rude compte tenu des forces en présence. Elle déchaîne les passions et crée des divisions, même les plus fratricides au sein des partis et alliances. C’est le cas au sein de parti l’Union pour la démocratie et la solidarité (Uds), de l’Honorable Sacca Lafia. On se souvient que dans une déclaration rendue publique dimanche 22 novembre 2015, à Parakou en présence des ténors et de nombreux militants, l’Alliance soleil à laquelle appartient l’Uds, a décidé de soutenir officiellement le magnat du coton béninois, Patrice Talon dans sa quête du Palais de Marina en 2016. Quelques jours plus tard, certains membres, se réclamant cadres et membres fondateurs de l’Uds, sous l’égide de Djibril Débourou, ont rejeté ce choix. Ils disent ne pas se reconnaître dans le soutien à Patrice Talon pour la présidentielle de 2016 annoncé par le président de l’Alliance Soleil. Le samedi 5 décembre 2015, certains membres de l’Union pour la démocratie et la solidarité, (Uds) ont tenu un point de presse à Parakou. Selon le conférencier, la décision de porter le choix sur Patrice Talon, ne respecterait aucune procédure .Mais à l’analyse, l’on pourrait se demander ce que veut la bande à Débourou à travers le point de presse? Car, pour plusieurs observateurs, lorsque Djibril Débourou lance « un appel à tous les militants qui se sentent floués par cette décision illégale à se tenir prêts pour accompagner les initiatives qui seraient prises dans les mois à venir pour la renaissance du parti ». C’est une ruse politique et un manque de responsabilité. Cette sortie de « l’aile Débourou » de l’Uds s’apparente à un appel de pied aux autres candidats à l’élection présidentielle. C’est une forme de séduction puisque la saison est propice aux débauchages et autres jeux flous de la politique politicienne. C’est de « l’escroquerie politique » confie un militant de l’Uds. « Si Débourou et consorts ont affirmé que le président actuel de l’Uds, a pendant dix-sept ans, usé de subterfuges et de ruses pour se maintenir à la tête du parti, ils ont manqué de courage face à Sacca Lafia ».

 Clément Dognon

(Br Borgou-Alibori)