Spread the love

sacca_lafia6La décision de réglementation des gyrophares en République du Bénin n’est pas  respectée. La pratique se perpétue encore, la réaction de l’autorité est vivement attendue.

 C’est par arrêté interministériel conjoint n°076/Misp /Mdn/Mit/Dc/Sgm/Anatt/Sa du 20 avril 2016, que l’usage des gyrophares a été réglementé.  La norme voudrait qu’au lendemain de cette décision de l’autorité, les anciennes pratiques soient systématiquement corrigées. Toutefois, il semble que certaines autorités ne comprennent pas encore le message. En effet, depuis le 20 avril 2016, date de mise en vigueur de l’arrêté, force est de constater que des véhicules de l’Etat non pris en compte pour l’usage de gyrophare continue d’en faire usage.  C’est le constat fait dans la ville de Cotonou. Le centre de concentration de ce cortège défiant, c’est l’axe carrefour Vedoko-Godomey échangeur. Sur ce tronçon, beaucoup de véhicules continuent de défier l’autorité de l’Etat. Il s’agit sans aucun doute d’un manquement grave. Tout porte à croire, que certains cadres ne sont pas encore conscients de la nouvelle donne. Ils attendent sûrement ‘’la cravache’’ de la Rupture avant de se ranger. Pratiquement  réfractaires aux réformes, ils s’imaginent encore sous le régime du changement. Face à ces manquements graves vis-à-vis de l’arrêté ministériel, le ministre de l’intérieur, Sacca Lafia, doit prendre ses responsabilités en instruisant la police pour que des contrôles inopinés soient faits afin de décourager ces autorités qui continuent d’enfreindre aux décisions des autorités. Elles doivent être découragées à jamais.

Nelson Avadémey

(Stag)