Spread the love
luc atrokpo
Luc Atrokpo, président de l’Ancb

La ville de Klouékanmè a accueilli les 15 et 16 mai 2018, la première session de la Commission thématique « Genre, affaires sociales et participation citoyenne de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) ». Au cours de cette rencontre présidée par le président de la faîtière, Luc Sètondji Atrokpo, les invités de Sévérin d’Almeida, présidente de ladite commission, ont enrichi les   propositions recueillies par l’Ancb dans le cadre de la relecture des textes de loi sur la décentralisation. Lors de cet exercice, ils ont focalisé plus  leurs attentions  sur les aspects de la promotion de l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes, le partage du pouvoir, la prise de décision, l’égalité au sein des structures et des politiques économiques, l’égal accès à toutes formes d’activités de production et aux ressources. A la cérémonie d’ouverture, le maire de la Commune hôte, Gabriel HonfinTogbévi a plaidé pour la prise en compte effective du genre dans les politiques publiques au regard de son rôle déterminant dans la société. Cela, a-t-il dit,  exige d’aller au-delà des discours en élargissant la réflexion aux leaders des partis politiques pour corriger les stigmates à partir d’un meilleur positionnement des femmes sur les listes électorales lors des prochaines échéances.  Sévérin d’Almeida a, pour sa part, indiqué que la présente rencontre est venue à point nommé, car elle  se tient dans un contexte marqué par la relecture des textes de lois sur la décentralisation. A ce titre, l’Ancb veut s’assurer  d’une bonne prise en compte des thématiques dont elle à la charge, dans les propositions qui seront faites dans le cadre de l’amélioration du dispositif juridique relatif à la décentralisation. Luc Sètondji Atrokpo, après avoir rappelé l’importance du ‘’Genre’’ dans le développement, a insisté sur  la nécessité de sa prise en compte dans les stratégies et politiques  si l’on veut réellement faire face aux enjeux d’un développement harmonieux. Raison pour laquelle, il a salué  la clairvoyance du gouvernement pour sa demande de relecture des textes de lois sur la décentralisation qui, en l’état, est truffé d’incohérences. A cet effet, l’Ancb, sous l’impulsion de son président, a mené plusieurs démarches en vue de renforcer son plaidoyer pour la pise en compte de ses propositions.

 Zéphirin Toasségnitché 

(Br Zou-Collines)