Spread the love
adolphe-kpatchavi
Le Sg Adolphe Kpatchavi pour une exportation du concours

La Commission permanente nationale de l’Organisation internationale de la francophonie a honoré les lauréats de la deuxième édition du concours de Promotion de la langue française (Prolaf). C’était mardi 23 mars 20145, au Ministère des affaires étrangères,

La langue française retrouve toujours son confort à l’échelle internationale, mais la pratique dans bien de cas est biaisée. L’intérêt et le prestige accordés à la spécificité grammaticale est de plus en plus dévoyé, avec les corollaires que sont les phrases mal construites, les erreurs grammaticales et d’orthographe intempestives. Institué depuis l’année passée et validé par l’organisation internationale de la francophonie, le concours de promotion de la langue française (Prolaf) a pour seul objectif de croiser les connaissances en français, des jeunes des lycées et collèges de 4 pays de la sous-région, que sont, le Burkina Faso, le Bénin, le Togo et la Côte d’Ivoire. Au cours de cette deuxième édition, ils sont 21 nominés sur les 56 candidats à être honorés ce mardi. Pour le Secrétaire général de la Commission permanente nationale de la francophonie, Adolphe Kpatchavi, cette 2ème édition marque le couronnement de ce jeu concours d’expression française. Son vœu est de le voir s’exporter davantage aux autres États de l’Organisation. Le directeur du bureau régional de l’Afrique de l’ouest de l’Oif a exprimé l’ambition de l’Organisation à amener la jeunesse à revendiquer la fierté de la langue française et à la porter davantage vers les innovations technologiques gage d’un rayonnement plus accru. Idem pour le représentant du Ministre des affaires étrangères du Bénin qui n’a pas manqué de rappeler l’engagement du gouvernement du Bénin à accompagner toute action entrant dans le cadre de la promotion et de la pratique efficiente de la langue française.

 Hospice Alladayè