Spread the love

fagbehourouL’état comateux de la filière véhicules d’occasion préoccupe les acteurs de la filière. Réunis au sein du Syndicat national des jeunes déclarants, enleveurs et agents de transit du Bénin (Synjedab), ils ont décidé de réfléchir sur la situation afin d’identifier les voies et moyens permettant de lui donner un nouveau souffle. C’est dans ce cadre qu’ils ont organisé du 28 au 29 juin 2019, à Cotonou, un séminaire sur la filière véhicules d’occasion. A cet effet, plusieurs communications ont été présentées aux acteurs portuaires. Il s’agit entre autres de : « La déconsignation des cautions des pays de l’hinterland » et « Les fraudes aux cordons douaniers impacts ou conséquences sur les caisses du trésor public ». Selon Justin Fagbehourou, secrétaire général du Synjedab, la filière a connu certains remous par le passé, mais depuis l’avènement du président Talon, d’importantes décisions ont été prises. A l’entendre, avec ce séminaire, des recommandations seront faites au gouvernement pour la renaissance de la filière. Pour Benoit Séidou, président du Conseil supérieur des transitaire mandataires, il s’agira d’attirer l’attention des gouvernants sur la filière véhicules d’occasion. C’est une filière qui contribuait à près de 9% du Pib. De 40.000, la filière embarque actuellement 60000 véhicules au Port de Cotonou. C’est donc pour réfléchir et faire de nouvelles propositions aux autorités que ce séminaire est organisé. ¨La filière des véhicules d’occasion : les merveilleuses réformes à l’ère du nouveau départ¨ est le thème autour duquel est organisé ce séminaire.

O.I.A.