Spread the love
talon-femmes
Patrice Talon a l’écoute des femmes des marchés

Le président de la République, Patrice Talon a rencontré samedi 03 mars 2018 à la salle du peuple de la présidence de la République, les femmes des marchés. Occasion pour le chef de l’Etat de passer l’éponge sur l’incident qu’il y a eu lors de la marche des femmes sur la présidence de la République.

«Je travaille pour que chacun puisse avoir le peu qu’il faut pour s’épanouir», a déclaré en substance le président Patrice Talon, lors de sa rencontre avec les femmes des marchés. Engagé dans la mise en œuvre des grandes réformes, le chef de l’Etat a affirmé à l’endroit des femmes que tout ce qui est fait actuellement est pour le bien-être de la génération montante.

Les femmes, représentées par Anastasie Chodation, présidente des marchés, ont souhaité être associées aux actions qui touchent leur secteur et au Programme d’actions du gouvernement (Pag). Elles ont saisi l’occasion de leur rencontre avec le président Talon pour lui exprimer d’autres doléances à savoir : l’augmentation des crédits d’au moins 500.000 francs Cfaavec des conditions souples de remboursement,la diminution des frais de douane en vue de la réduction de la mévente dans les marchés et le coût élevé des loyers des magasins et boutiques.De même,les femmes présentes au palais de La Marina, samedi 03 mars 2018 ont mis l’accent sur l’isolement des détaillants qui s’installent aux entrées et les empêchent de vendre. La situation sociale a également été passée en revue par les deux parties. Sur la question, elles ont sollicité l’appui du chef de l’Etat pour un dénouement rapide de cette crise.

En réponse à ces doléances, Patrice Talon a rassuré les femmes. Au sujet des marchés, beaucoup seront reconstruits et d’autres déplacés, a-t-il promis. Ce sera le cas par exemple du marché Dantokpa. Deux sites sont retenus à Kouhounou et à Akassato pour accueillir les occupants. Des comités de financement des femmes seront créés dans les marchés, une fois les chantiers achevés, a indiqué le président Talon. Le lancement du projet Arch, poursuit le chef de l’Etat, va aussi faciliter la vie aux femmes des marchés du Bénin grâce à la prise en charge sanitaire.

Concernant la question des microcrédits, le chef de l’Etat a expliqué qu’ils vont se poursuivre, mais que le gouvernement tient à s’entourer de garanties nécessaires pour éviter des impayés, comme ce fut le cas dans un passé récent. La carte Ravip, rassure le président de la République, permettra de recenser tous les bénéficiaires de microcrédits.

Abordant la question de la grève des enseignants et les défalcations, le chef de l’Etat a affirmé que le prochain Conseil des ministres va se pencher sur la question. Par cette rencontre, le chef de l’Etat rétablit le dialogue avec les femmes des marchés.

 Odi I. Aïtchédji