Spread the love
Rencontre-avec-les-chefs-traditionnels
Le président de la République a rassuré ses hôtes

Les rois et Chefs traditionnels du nord-Bénin ont été reçus en audience par le Chef de l’Etat Patrice Talon samedi 4 mars 2017. Au cœur des échanges, l’institutionnalisation de la chefferie traditionnelle au Bénin.
Les dignitaires du nord du Bénin ont au cours de leur visite au chef de l’Etat ce samedi, posé le débat de la place à donner désormais à la chefferie traditionnelle au Bénin. Plus que par le passé, ils comptent être des acteurs à part entière dans le processus de développement du pays. La rencontre a été pour eux, l’occasion de baliser le terrain pour la mise en place d’un cadre constitutionnel et réglementaire de la chefferie traditionnelle au Bénin. Au cours de son intervention, le représentant des têtes couronnées, sa Majesté Gangorosuambu, Roi de Kika, a posé le problème sous deux angles spécifiques. Le premier, c’est la reconnaissance par la nouvelle constitution, de la chefferie traditionnelle au Bénin. « Bien qu’une proposition de loi portant code de la chefferie traditionnelle au Bénin soit déjà déposé au niveau de l’Assemblée nationale, il nous plairait de faire des propositions allant dans le sens de notre reconnaissance juridique tant dans la constitution que dans les textes d’application à suivre à travers les lois et décrets », a-t-il fait savoir. Les chefs traditionnels sollicitent également trois niveaux d’implication en vue  d’une participation aux actions de développement « Nous souhaitons participer aux côtés des autorités locales et nationales aux œuvres de développement. Nous souhaitons également apporter notre assistance aux autorités locales et travailler en coordination avec les autorités au niveau national », a-t-il insisté. Pour le Chef de l’Etat, les doléances des têtes couronnées ne sont que simple rappel. Il a saisi l’occasion pour confirmer sa volonté à les satisfaire. « Le projet de révision de la Constitution qui sera transmis dans quelques jours à l’Assemblée nationale va intégrer la question. Nous ferons voter les lois de mise en œuvre qu’il faut. Nous prendrons les décrets afin que votre rôle dans la citée soit efficace aux côtés de l’administration républicaine », a-t-il révélé. Et il ajoute : « 1 ou 2 palais royaux feront l’objet d’un redimensionnement majestueux afin de donner toute la grandeur qu’il faut et en faire un attrait touristique intéressant», a-t-il déclaré. Le Chef de l’Etat a promis rencontrer aussi le Haut conseil des têtes couronnées du Bénin. Il a également exprimé son ambition d’effectuer en juillet une tournée dans le nord du Bénin pour saluer chacun de ses hôtes.

Hospice Alladayè

Enfin, on se souvient d’eux
Tous les présidents ont toujours cerné l’importance dont ils revêtent, mais aucun d’eux n’a réussi à se pencher aussi efficacement sur la question. Depuis les années 1970, c’est la première fois que les préoccupations du pouvoir traditionnel trouvent un écho favorable. On se souvient d’un passé lugubre pour ces hauts dignitaires. Sous un certain régime, ils ont été réduits à leur portion congrue avec  de l’argent distribué à tout-va. Au nom de l’argent, certains hauts dignitaires ont perdu la prestance et sont tombés dans la déchéance. Le Chef de l’Etat a décidé de siffler la fin de cette pagaille. Désormais, la chefferie traditionnelle sera mieux structurée et mieux réglementée. Désormais, ces acteurs à part entière de la société retrouveront leurs places dans l’accompagnement des actions de développement. Ils aideront à construire non pas seulement par la prière, mais aussi par les actions. La chefferie traditionnelle sera désormais une institution à part entière avec un statut et des attributions bien définies. Le désordre noté jusque-là devra prendre fin pour laisser place à une meilleure organisation de ces gardiens de la tradition.

AT