Spread the love

Jean-Claude HoussouLe samedi 10 novembre 2018, le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, a mobilisé la jeunesse de Porto-Novo et environs au « Jardin des plantes ». Malgré la forte pluie, les jeunes, par centaine, ont tenu à écouter le message de leur aîné, dont le parcours professionnel hors pair inspire respect, et à lui faire part de leurs attentes.

Les jeunes de Porto-Novo, de Sèmè Podji, d’Adjarra, d’Avrankou, d’Akpro Misserété, d’Aguégués peuvent désormais s’inspirer du parcours impressionnant du ministre Dona Jean-Claude Houssou pour bâtir leur avenir. Grâce à la rencontre « Meet me », le patron du ministère de l’Energie s’est révélé à ses frères et sœurs. Leur comptant son histoire personnelle, il leur a fait savoir qu’avant son ascension, il a traversé le désert en France où il est allé pour devenir ingénieur. « J’ai nettoyé les fesses des personnes du troisième âge, mais ça ne m’a pas empêché d’être ministre aujourd’hui grâce au Président Patrice Talon. J’ai été caissier dans les supermarchés. J’ai été professeur de maths dans un lycée en attendant d’avoir mieux, parce qu’on ne peut pas avoir tout en même temps », a fait savoir Dona Jean-Claude Houssou pour montrer à ses vis-à-vis qu’on n’atteint pas le sommet sans passer par des étapes. C’est d’ailleurs pourquoi, s’inspirant de sa propre histoire, il les a invités à être endurants. « J’ai déposé plus de deux cents lettres avant d’être recruté à Electricité de France », a-t-il confié. Il n’a pas manqué de leur prodiguer des conseils. « Frères et sœurs ! Demain ne se construit pas dans la timidité. Que chacun fasse ce qu’il peut. Si tu es balayeur, occupe-toi de ton espace. Si tu es au chômage, espère mais en étant actif. Si tu es artisan, planteur, maçon, fais de ton devoir ta sueur de demain », leur a-t-il suggéré. Toutefois, il leur a promis tout son soutien. « Je serai votre oreille, mais pas le bâtisseur. Car, avec même la magie, je ne saurai le faire. Je ne suis qu’un humain comme vous. Sans vous, je ne suis pas moi. Je compterai sur vous aujourd’hui et demain quand la pluie tombera dans notre champ pour le défrichage de notre domaine commun qui est notre cité. Notre cité à bâtir ensemble, pour la transformer afin qu’elle soit digne des enfants qu’elle abrite », a-t-il lancé dans un style poétique qui a ému plus d’un. Ce rendez-vous inédit « Meet me# » n’est que l’acte 1, puisque le ministre Dona Jean-Claude Houssou a promis d’en organiser d’autres pour recueillir à chaque fois les préoccupations de la jeunesse.

 Joël Samson Bossou