Spread the love
Rencontre scientifique
Quelques participants à la rencontre

L’Université d’Abomey-Calavi (Uac) abrite depuis ce mardi 29 mai 2018 une rencontre internationale scientifique. ‘’La physiologie végétale et ses applications au service du développement de l’agriculture : cas de l’igname et des cultures maraîchères’’. C’est le thème principal de ce séminaire qui réunit plusieurs chercheurs béninois et étrangers. Il dure 48 heures.

Le forum sur la physiologie végétale et ses applications au service du développement de l’agriculture  est une initiative de jeunes chercheurs en physiologie végétale à l’Université d’Abomey-Calavi en partenariat avec l’Université de Lomé (Togo) et l’Université Catholique de Louvain (Belgique).  La rencontre vise à assurer une bonne diffusion des résultats de recherche dans la communauté scientifique. Il est notamment question pour le monde scientifique d’échanger avec les acteurs du secteur agricole notamment les producteurs afin de partager les expériences et réfléchir aux aspects prioritaires dans lesquels il faudra développer la physiologie végétale pour un essor de l’agriculture en relation avec la production de l’igname et des cultures maraîchères. Les participants proviennent des différents laboratoires de la Faculté des sciences et techniques, de la faculté des sciences agronomiques, de l’Institut national des recherches agricoles du Bénin, de l’Institut international d’agriculture tropicale sans oublier l’association des producteurs d’igname et de cultures maraîchères. Selon le président du comité d’organisation, Christophe Gandonou, enseignant chercheur en physiologie végétale, la diversité des participants révèle la grande importance des thématiques à aborder. Entre autres communications, les stress biotiques et abiotiques chez les plantes : enjeux, avancées et perspectives, point des activités de recherche sur l’amélioration de l’igname et des cultures maraichères. Selon Félix Hontinfindé, doyen de la faculté des sciences et techniques de l’Uac, « le développement de la physiologie végétale et de ses applications est indispensable pour le développement de l’agriculture dans le contexte de la variabilité et des changements climatiques ». La cérémonie de lancement des travaux de cette rencontre scientifique a été présidée par le vice-recteur chargé de la coopération, Eléonore Yayi Ladékan.

 Marcus Koudjènoumè