Spread the love

Outiller à l’étape de la formation les élèves-diplomates de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) et les élèves-officiers de l’Ecole nationale d’officiers (Eno) de Toffo sur les enjeux de la sécurité régionale et leur apprendre à travailler ensemble pour éviter que plus tard dans la vie active des cloisons ne viennent à s’ériger entre « le monde de l’armée » et « le monde de la diplomatie ». Tel est l’objectif poursuivi par Oswald Padonou et ses collaborateurs en initiant un séminaire qui a démarré hier au Bénin royal hôtel de Cotonou. Dans son allocution de bienvenue, l’initiateur de la rencontre a présenté l’idée qui sous-tend l’organisation du séminaire. « L’idée remonte à la publication de l’ouvrage sur la capitalisation des expériences béninoises en opération de paix, publié à Paris en 2011 et préfacé par le Gal Fernand Amoussou.», a-t-il confié. En effet, en préparant cet ouvrage, les co-auteurs ont fait un constat : défaut de coordination de la politique de défense et de la politique étrangère du Bénin au croisement desquelles se trouve la participation aux opérations de paix. C’est donc pour corriger le tir que ledit séminaire est organisé. Des interventions des invités d’honneurs, il convient de retenir entre autres que la construction d’une région ouest africaines socialement forte, économiquement prospère, ancrée dans les valeurs de la paix et de la démocratie nécessitent une politique de collaboration entre différents acteurs étatiques. Les participants bénéficieront au cours des trois jours que dureront ces travaux de diverses communications qui seront présentées par des experts rompus à la tâche. Il s’agit entre autres de Frédéric Jouhaud, ancien officier supérieur de l’armée française, Oswald Padonou, directeur de la coopération internationale au bureau du médiateur de la République et de Cyril Senne, capitaine de fregate de la marine française

 Serge Adanlao