Spread the love

Mathurin de ChacusSans surprise, la seule liste en compétition dans le cadre du renouvellement du Comité executif de la Fédération béninoise de football (Fbf) a été plébiscitée, samedi 25 août 2018. Mathurin de Chacus en est le président. C’était  au siège de l’instance dirigeante du football béninois à Porto-Novo. Et cela, en présence des émissaires de la Caf et de la Fifa, Sita Sangaré, Jacques Anouma. Cette liste est passée avec plus de 74% des suffrages. Au terme des élections, le  »oui » l’a en effet emporté sur le  »non », soit 55 pour, 18 contre, un nul et une abstention. Le président des Dragons de l’Ouémé va donc diriger le football béninois en succédant à Anjorin Moucharafou. Ce dernier, après l’élection, a demandé aux membres du nouveau bureau de travailler la main dans la main et surtout de s’entendre à l’interne peu importe la situation pour ne pas gâcher tout ce qui a été fait. « Le jour où vos différends sortent à l’extérieur, ce sera la fin, je vous exhorte à la tolérance et à la patience », a-t-il laissé entendre. Après avoir remercié le président sortant pour avoir facilité le processus en acceptant délibérément de partir de la tête du football béninois, l’émissaire de la Fifa Jacques Anouma a exhorté les acteurs à regarder dans le même sens pour le nouveau départ du football béninois. D’ailleurs, pour les quatre années à venir, Mathurin de Chacus  place son mandat sous le signe de la transparence et de la crédibilité à travers une gestion rigoureuse et résolument axée sur les résultats avec obligation de rendre compte. Cela, pour se conformer à la vision du chef de l’Etat, Patrice Talon. Avec son équipe, il entend promouvoir les talents en mettant l’accent sur la formation et les différents championnats qui constituent de véritables viviers pour la détection des footballeurs. Dans son programme de développement du football béninois, il a aussi mis un accent particulier sur certains points élémentaires indispensables pour le rayonnement du football béninois. Entre autres, on note la transparence, l’accroissement des ressources financiers de la Fbf, le renforcement et l’amélioration de la politique de communication, la promotion de la culture de l’excellence, l’amélioration des soutiens apportés aux clubs, la formation à la base. « Plus rien ne sera comme avant », a-t-il lancé avant d’appeler tous les acteurs à la vigilance. « Je voudrais mettre en garde les experts en déclenchement de crise pour leur dire que la récréation est désormais terminée », a-t-il conclu.

Corneille Gohonou (Coll)

Le nouveau Comité exécutif de la Fbf

Président : Mathurin de Chacus

1er Vice-président : Francis Gbian

2ème Vice-président : Magloire Oké

3ème Vice-président : Pamphile Zomahoun

4ème Vice-président : Guy-Marie d’Almeida

5ème Vice-président : Alphonse Pédro Ayéma

6ème Vice-président : Firmin Akplogan

7ème Vice-président : William Fangbédji

8ème Vice-président : Valère Glèlè

Membres :

Radji Soumanou, Imorou Bouraïma, Wahab Adam Chabi, Innocent Attindéhou, Laurent Gnassounou, Adrien Houandjinou, Saka Oussou, Bako Abdoulaye, Marcellin Bocovè, Floriane Afoutou

Un nouveau départ pour le football béninois

L’aura du chef de l’Etat, Patrice Talon calme la tempête dans tous les domaines au Bénin. Après l’équipe protestante, c’est le football béninois qui vient de se débarrasser de ses démons. Et pour cause. Après la tenue de l’Assemblée générale, une nouvelle équipe dirigeante conduite par le président Mathurin de Chacus a été plébiscitée pour présider aux destinées du football béninois. Cela, sans des violences qu’on ne cesse d’enregistrer lors des élections. Sous le règne du président Talon, le football béninois est donc enfin débarrassé des crises répétitives qui plombent son essor depuis des décennies. Cela d’autant que les éternels protagonistes se sont neutralisés pour laisser place à une nouvelle équipe, donc de nouvelles chances pour le football.

Mohamed Yasser Amoussa (Stag)