Spread the love

BATOKOLa Cour suprême effectue ce jeudi 25 octobre 2018, sa rentrée judiciaire à Porto-Novo. Elle va s’ouvrir à la faveur de la traditionnelle audience sous le thème : « Quelle justice pour quel développement ? ». Un thème d’actualité qui donne l’opportunité à la haute juridiction de se prononcer sur la question de l’indépendance de la justice. Selon le président de la cour suprême et premier vice-président du Conseil supérieur de la magistrature, Ousmane Batoko, c’est à dessein que cette thématique a été choisie par le bureau de la Cour suprême. Elle permettra de  prendre en compte la place et le rôle de la justice dans le développement socioéconomique de notre pays. « Les dirigeants de notre pays au regard des affirmations impératives de la constitution, ont fait de la justice la colonne vertébrale du système démocratique dans notre pays. Nous savons que quand il n’y a pas une justice indépendante, crédible dans les décisions, on ne peut pas compter sur l’affluence des investisseurs dans un pays. Notre logique est de faire en sorte que la justice béninois prenne toute sa part dans toutes ses considérations et pré requis en aval et en amont pour faire en sorte que le développement économique et social se fassent dans une sécurité juridique et judiciaire et rassurer tous les investisseurs », a-t-expliqué.

Léonce Adjévi