Spread the love

Charles-TokoLes boulangers  et pâtissiers  de la ville de Parakou s’inscrivent désormais dans une dynamique de réorganisation de leur secteur. Un atelier de réflexion a été initié à cet effet,  le samedi 1er  septembre 2018 à la Délégation régionale de la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) à Parakou. Présidé par Charles Toko, cette rencontre vise à harmoniser les idées qui concourront  à l’assainissement du secteur. Cette rencontre aboutira, selon le nouveau président de la région économique de Parakou, El Hadj Arouna Kamilou, à l’observance des règles spécifiques en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle. De même, ces règles permettront, a-t-il ajouté,  une meilleure contribution des différents acteurs de la chaîne de production et de distribution du pain. Selon le maire Charles Toko, cette initiative rejoint la vision de la ville qui est celle de dynamiser le secteur. A l’entendre, sa décision de réorganiser boulangers a été motivée par le constat selon lequel les conditions de fabrication et de vente du pain et des produits pâtissiers ne sont pas du tout reluisantes. « Les boulangers exercent dans un environnement peu hygiénique et utilisent des produits impropres à la consommation », a-t-il déclaré. Garant de l’hygiène et de l’assainissement public, l’autorité n’a pas voulu être complice de cette légèreté qui se joue contre la santé de ses administrés. Ainsi, a-t-il exhorté les acteurs à se conformer à la nouvelle règlementation. Au cours de la rencontre, les invités ont fait l’état des lieux et passé en revue les différents textes qui encadrent le secteur,  avant de formuler des recommandations à l’endroit du gouvernement.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)