Spread the love

Komlan prefet mono Les directeurs départementaux des différentes institutions de la République ont tenu, au cours de la semaine écoulée, leur session ordinaire de l’année 2018. Au nombre des points débattus, il y a celui de la consommation des crédits délégués au titre de l’année 2017, l’état des lieux  de la stratégie de reproduction des adolescents et des jeunes. Avant d’aborder le cas de reproduction des adolescents et des jeunes qui a retenu l’attention des directeurs, le Préfet du Mono, Komlan Sena Sèdzro Zinsou s’est penché sur le cas de consommation des crédits délégués au titre de l’année 2017. Pour lui, les résultats obtenus suite au point des crédits délégués sont satisfaisants. « Par rapport aux engagements, les directions ont obtenu un résultat de plus de 56, 79 %. Quant à l’état de paiement des salaires, les résultats obtenus sont de 100% », a-t-il précisé.  Se penchant sur  l’état des lieux du problème de la reproduction, le premier responsable de ce département a mentionné que cette situation est alarmante en raison de l’ampleur que prend le phénomène dans le département du Mono. « Les jeunes n’arrivent pas à se retenir face aux envies sexuelles. Ils ne  suivent plus les conseils qu’on leur donne. Entre les jeunes, il y a une velléité de reproduction. Les jeunes ne se retiennent plus. Nous avons constaté aussi les insuffisances au niveau des textes de la décentralisation. Et nous avons demandé au ministre en charge de la décentralisation de les prendre en compte » a-t-il fait remarquer. Face à l’ampleur du phénomène de reproduction des jeunes, le préfet a demandé aux directeurs départementaux de poursuivre la sensibilisation et de mettre à contribution les leaders d’opinion.

 Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)