Spread the love

LassaLe gouvernement du Bénin est préoccupé par la propagation de la fièvre hémorragique à virus Lassa. Le Conseil des ministres du mercredi 24 janvier 2018 a fait une évaluation de la gestion de l’épidémie de ladite fièvre, et des mesures efficaces de lutte ont été définies.

Depuis quelques jours, l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa sévit dans certaines régions du Bénin,  notamment dans les départements de l’Atacora et du Borgou. Elle est devenue cyclique, et sévit également dans des pays voisins d’où elle est importée au Bénin par le phénomène de la migration. A ce jour, les services compétents du Ministère de la santé ont enregistré  sept (07) cas dont quatre (04) décès et trois (03) victimes toujours en vie. Pour limiter les dégâts, le gouvernement a mis en place des mesures.  La réunion de commandement se fera quotidiennement pour faire le point de l’évolution de l’épidémie et apporter les réajustements nécessaires en vue d’une meilleure riposte. Les formations sanitaires seront approvisionnées en solutés, médicaments et consommables médicaux, pour permettre la prise en charge gratuite des cas. Par ailleurs, la surveillanceépidémiologique sera renforcée et les campagnes de promotion de l’hygiène et de l’assainissement seront organisées. Face à ces mesures, il faut saluer la promptitude du gouvernement à contrer cette épidémie. Cependant, les mesures prises n’excluent pas les précautions que les populations doivent prendre de leur côté. La vigilance de chacun et l’observance des règles d’hygiène doivent faire partie de leurs habitudes quotidiennes.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)