Spread the love

DdddLa dictée est  désormais l’activité par laquelle démarre la journée de travail au Cours Moyen 2 (CM2). Elle se pratique déjà de manière assidue dans les classes au lendemain de la rentrée scolaire 2018-2019.

 Les écoliers en classe de CM2 auront à composer en dictée en fin d’année dans le cadre du Certificat d’étude primaire Cep édition 2019. Conséquence, les enseignants sont obligés de mettre les bouchées doubles afin que les candidats réussissent cette épreuve. « J’aimerai commencer à m’exercer dès maintenant pour avoir une bonne note en dictée à l’examen. J’y parviendrai grâce à la lecture et au vocabulaire qui me permettrons de connaitre beaucoup de mots » a affirmé Obed, élève au CM2 à l’Ecole Primaire Publique Sikè sud. Innocentia quant à elle  est aussi bien consciente de l’enjeu et s’y prépare déjà sérieusement. Cette préparation des enfants se déroule sous la supervision de leurs enseignants. Ils  font en sorte que cette matière soit administrée dans la plus grande simplicité. « Nous sommes en train de préparer les enfants afin qu’ils fassent moins de fautes quand on leur présentera l’épreuve de dictée à l’examen. Cela va d’abord se faire sous forme de dictée préparée et ensuite évoluer progressivement » nous a confié Rémi Misséhoungbé, directeur de l’EPP Sikè sud. La dictée au Cep ne sera en outre pas éliminatoire puisque «les critères de notation sont caractérisés par les fautes de grammaires, de conjugaison. De plus, il n’y a pas un nombre maximal de fautes à faire » a déclaré Alexandre Segbohouè, directeur de l’EPP Sènandé. La dictée ne devrait donc pas conduire à l’échec d’un candidat.

Merveille Sagbohan(Stag)