Spread the love

guillaume-moumouniDans les déclarations de candidatures qui vont être déposées ce mardi 26 février 2019 à la Commission Electorale Nationale Autonome pour le compte du parti Union Progressiste, on ne devrait pas y voir les noms des candidats Bruno Amoussou et Mathurin Nago. Sauf cataclysme et revirement de dernière minute. Ces deux membres du parti progressiste ont fait savoir leur volonté de ne plus candidater pour les législatives à venir. Comment comprendre ce retrait de la course de ces deux ténors de la classe politique ? Guillaume Moumouni, enseignant-chercheur à la faculté des sciences politiques y voit un signe du renouvellement de la classe politique et ne pense pas que leur retrait ait été forcé.  Bruno Amoussou et Mathurin Nago cumulent des dizaines d’années de pratique parlementaire. Ils ont été présidents de l’assemblée nationale. Le politologue pense que leur retrait ne va créer un vide.  « C’est une façon pour ces personnalités de faire une place à la jeune génération de façon à continuer à coacher de continuer à jouer en sourdine le rôle de sagesse et de conseil » a souligné Guillaume Moumouni au micro de Océan Fm.

Marcus Koudjènoumè